AXA WF Framlington Europe Small Cap

ISIN LU0125741180

Dernière VL 178,0500 EUR le 10/12/19

Pourquoi ce fonds

Les grandes histoires ont souvent de modestes débuts

Nous pensons que les entreprises de petites capitalisations (« small cap ») offrent de belles opportunités pour dynamiser la performance et diversifier des portefeuilles en apportant une exposition à des poches de croissance de l’économie.

Les investisseurs ont tendance à négliger l’apport des petites capitalisations à un portefeuille. Les small cap constituent 15%1 de l’univers d’investissement action, et bien que plus volatiles que les grandes capitalisations à court terme, elles ont le potentiel de dynamiser la performance et diversifier les portefeuilles en apportant une exposition à des poches de croissances économiques.
 

Pourquoi pensons-nous que les small caps sont attrayantes ?

  1. Potentiel de performance
    Les « small cap » ont fourni des performances annuelles moyennes supérieures aux grandes capitalisation sur 6 des 10 dernières décennies2.
     
  2. Diversification
    Les « small cap » représentent 15%1 de l’univers d’investissement action mondial (en terme de capitalisation), ce qui offre une variété d’opportunités.
     
  3. Potentiel de croissance
    Les « small cap » ont souvent un potentiel de croissance supérieur aux méga cap. Cela est dû à de moindres barrières à l’entrée, et un impact économique lié à l’innovation plus important. Les small cap innovantes sont souvent positionnées dans des secteurs en croissance.

Chiffres clés

  • 12000

    entreprises de petites capitalisations analysées

  • 27 milliards d'euros

    investis sur des actions de petites capitalisations

  • +40

    annés d'expérience dans la gestion small caps

Pourquoi choisir un expert de la gestion Small Cap ?

La taille importante de l’univers des small cap implique qu’elles soient peu investies et fassent l’objet de peu de recherche, ce qui rend la classe d’actif beaucoup moins efficiente. Un fonds dédié small cap peut exploiter le potentiel de cette classe d’actif. Il vous permet de concentrer votre investissement sur les secteurs en croissance, avec une approche diversifiée.

  • Notre performance
    Notre gamme complète de stratégies small cap a surperformé leur benchmark ou indicateur de performance sur 3 ans et 5 ans3 à travers les différents styles et zones d’investissements. Nous nous concentrons sur une approche fondamentale, avec une « active share » importante, et une discipline de valorisation.
  • Notre recherche
    Dans un marché peu couvert par les analystes, la force de notre recherche (nous couvrons plus de 12,000 titres de petites capitalisations globalement4) offre de nombreuses opportunités de sélection de titres.
  • Notre ADN
    L’investissement de long terme est au cœur de notre ADN. Qu’il s’agisse de notre perspective d’investissement à long terme, lorsque nous investissons dans des sociétés aux débuts de leur croissance ou de nos 40 années d’experience dans la gestion small cap, nous mettons les moteurs de performance et de risques au cœur de notre processus d’investissement.
Stratégie Small Caps

Risques associés à la classe d’actif

  • Risque de parte en capital
  • RIsque de devise
  • Risque lié aux actions
  • Risque de liquidité
  • Risque lié à la gestion
  • Risque lié au modèle d’investissement
  • Risque de contrepartie

1 Source : JP Morgan, Jan 2016.
2 Basé sur la période 1926 - Février 2015.  Source : BofA Merrill Lynch Global Investment Strategy, Ibbotson, Bloomberg, DataStream, Global Financial Data.
3 Source : AXA IM/AXA Rosenberg au 31/10/2015; gamme Small cap: AXA Rosenberg Global Small Cap Equity Alpha, AXA WF Framlington Global Small Cap, AXA Rosenberg US Small Cap Equity Alpha, AXA Framlington UK Smaller Companies, AXA Rosenberg Pan European Small Cap Equity Alpha Fund, AXA WF Framlington Europe Small Cap, AXA Framlington Europe Micro Cap, AXA Rosenberg Japan Small Cap Equity Alpha, AXA Framlington Japan, AXA Rosenberg Pacific ex Japan Small Cap Equity Alpha Funds).
4 Source: AXA IM, Février 2016.

Ce document est exclusivement conçu à des fins d’information. Il ne constitue ni un élément contractuel, ni un conseil en investissement. Du fait de leur simplification, les informations contenues dans ce document sont partielles. Elles peuvent être subjectives et sont susceptibles d'être modifiées sans préavis. Toutes ces données ont été établies sur la base d’informations comptables ou de marché. Les données comptables n’ont pas toutes été auditées par le Commissaire aux comptes.
Les chiffres se réfèrent à des simulations de performances passées ; ces simulations ne sont pas un indicateur fiable des performances futures.

Panorama

Objectifs d'investissement

Le Compartiment recherche une croissance à long terme du capital mesurée en euro en investissant dans des sociétés à petite et moyenne capitalisation domiciliées ou cotées en Europe.

Risque

Profil de risque et de rendement

1 2 3 4 SRRI Value 5 6 7

La catégorie de risque est calculée sur la base de données historiques et ne constitue pas nécessairement un indicateur fiable du futur profil de risque du Compartiment. La catégorie de risque indiquée n'est pas garantie et peut évoluer avec le temps. La catégorie la plus faible n'est pas synonyme d'absence de risque.

Pourquoi ce fonds est-il dans cette catégorie ?

Le Compartiment n'est pas garanti en capital. Le Compartiment investit sur les marchés financiers et utilise des techniques et des instruments qui sont sujets à des variations, ce qui peut engendrer des gains ou des pertes.

Risques additionels

Risque de crédit : risque que les émetteurs de titres de créance détenus par le Compartiment ne s'acquittent pas de leurs obligations ou voient leur note de crédit abaissée, ce qui entraînerait une baisse de la Valeur liquidative. Risque de liquidité : risque de faible niveau de liquidité dans certaines conditions de marché pouvant conduire le Compartiment à faire face à des difficultés de valorisation, d'achat ou de vente de tout ou partie de ses actifs et ayant un impact potentiel sur sa valeur liquidative. Risque de contrepartie : risque de faillite, d'insolvabilité ou de défaillance d'une contrepartie du Compartiment, pouvant entraîner un défaut de paiement ou de livraison. Impact des techniques telles que les produits dérivés : certaines stratégies de gestion comportent des risques spécifiques, tels que le risque de liquidité, le risque de crédit, le risque de contrepartie, le risque légal, le risque de valorisation, le risque opérationnel et les risques liés aux actifs sous-jacents.L'utilisation de telles stratégies peut également induire un effet de levier, qui peut accroître l'effet des mouvements du marché sur le Compartiment et engendrer un risque de pertes importantes.

Horizon d'investissement

Ce Compartiment peut ne pas être adapté aux investisseurs qui envisagent de retirer leur capital avant 8 ans.

Principaux documents

Commentaire du gérant : 30/11/19

Le mouvement haussier des places boursières ne s’est pas démenti en novembre. Une nouvelle fois, le S&P 500 a enregistré un plus haut historique. Les places européennes n’ont pas été en reste, tutoyant leur niveau de 2007. Le Royaume Uni reste néanmoins un peu en retrait depuis le début de l’année. Notons toutefois que ce marché traite sur des niveaux supérieurs à ceux de 2000 et 2007. Les élections du Parlement en décembre donnent quelque espoir qu’une solution organisée soit enfin trouvée à cet imbroglio politique qui dure maintenant depuis plus de 3 ans. Les courbes de taux, tant aux Etats Unis qu’en Europe se sont légèrement tendues mais restent à des niveaux extrêmement faibles. L’éventuelle suspension de nouvelles taxes douanières américaines à l’encontre d’un ensemble de biens en provenance de la Chine devant s’appliquer à compter de la mi-décembre n’est pas étrangère à ce mouvement des courbes de taux. Cette décision, à la main de Donald Trump, reste certainement suspendue aux enjeux des élections américaines de 2020. Cette relative inflexion de la position des Etats Unis a été saluée par l’enthousiasme des investisseurs qui y voient un possible regain de dynamisme économique. Le dollar a donc eu tendance à se renchérir par rapport aux autres devises. Les indices de volatilité demeurent contenus, le baril de pétrole continue d’osciller entre 55 et 60 USD. Les secteurs les plus cycliques tels que les matériaux, les valeurs industrielles ou les valeurs bancaires ont eu tendance à surperformer les valeurs défensives telles que les télécoms, les services aux collectivités ou la consommation non discrétionnaire. L’IT et la santé restent des secteurs recherchés. Les petites capitalisations boursières ont eu tendance à surperformer les grandes. Dans ce contexte, le fonds AXA WF Europe Small Cap a surperformé son indice de référence, le Stoxx Small 200, en novembre. L’allocation et la sélection de titres ont toutes deux positivement contribué. La sélection de titres a été favorable dans les secteurs de l’énergie, des matériaux, des valeurs industrielles et financières. Elle a été négative dans les secteurs de la santé et de l’IT. Dans le secteur de l’énergie, TGS Nopec, leader mondial de la sismique, s’est de nouveau illustré. Dopé par une reprise globale de son activité et une politique de M&A ciblée qui devrait se poursuivre (qu’un bilan solide lui permet), le titre a progressé. Dans le secteur des matériaux, notons la belle performance de IMCD. Ce distributeur de produits chimiques de spécialité avait été sanctionné cet été en raison de commentaires très prudents sur la conjoncture économique. Porté par des vents favorables aux valeurs cycliques, le titre s’est depuis repris. Quoi qu’affecté par une moindre croissance organique, le groupe devrait poursuivre son expansion géographique par acquisitions, financées par une solide génération de cash. Au sein des valeurs industrielles, Comet, Essentra, ID logistics, Sartorius et Travis Perkins ont positivement contribué alors que Sweco a coûté. Après 2 années d’atermoiements stratégiques et de changements des équipes managériales, Comet, spécialiste des rayons X dont le marché final est celui des semi-conducteurs a tenu une journée investisseurs plutôt constructive. Alors que ses marchés semblent bien orientés, le groupe a lancé un vaste plan d’optimisation de ses activités qui devrait lui permettre de retrouver rentabilité et compétitivité. Il a également annoncé le lancement d’un site de production en Asie afin de s’y développer. ID logistics, spécialiste français de la logistique a annoncé une acquisition stratégique aux Etats Unis étoffant par là même sa couverture géographique et lui permettant d’y déployer son savoir-faire pour le compte de clients existants. Sartorius, producteur de matériel de laboratoires pharmaceutiques, a bénéficié de l’intérêt des investisseurs pour le secteur de la santé, tandis que Travis Perkins, distributeur britannique de matériaux de construction a été porté par les espoirs d’une issue imminente au Brexit, comme bon nombre d’autres valeurs de consommation britannique. A l’inverse, Sweco, groupe suédois qui propose des services de conseil en génie civil et dont le titre a fortement progressé cette année, est resté stable ce qui dans un secteur haussier a été pénalisant. Parmi les valeurs financières, Finecobank et Avanza, deux banques « digital native » respectivement italienne et suédoise ont retrouvé des couleurs. Dans un marché bancaire difficile, en dépit d’un coût d’acquisition du client qui a eu tendance à progresser, les acteurs digitaux semblent les seuls en mesure de faire de la croissance organique. Hufvudstaden, société foncière suédoise au portefeuille d’actifs premium, a également positivement contribué. Le cycle favorable de hausse de ses loyers pourrait se poursuivre. A l’inverse, dans le secteur de la consommation de base, Cloetta, producteur suédois de confiseries et Emmi, producteur suisse de produits frais, ont négativement contribué sans qu’aucune nouvelle particulière n’étaye ce mouvement. Rappelons que les valeurs défensives ont été peu recherchées ce mois-ci. En revanche, en dépit de résultats sans éclat et de perspectives peu enthousiasmantes, Ferragamo a été soutenu par le retour des opérations de M&A dans le secteur du luxe (OPA de LVMH sur Tiffany). Dans le secteur de la santé, Evotec et Virbac ont pesé. Malgré de solides résultats et des perspectives qualifiées par le groupe de prometteuses pour 2020, Evotec, société de recherche pharmaceutique externalisée, ne convainc pas encore sur sa capacité à assurer la transition de son site de Toulouse, racheté à Sanofi. Virbac, spécialiste de la santé animale, a consolidé après une ascension fulgurante depuis mars. Enfin, dans le secteur de l’IT, la belle performance de New Work, premier réseau social professionnel allemand a salué un troisième trimestre solide. Scout 24, site allemand de petites annonces immobilières et automobiles est resté stable, ce qui, dans un secteur en forte hausse, a été pénalisant. En termes de mouvements, l’opération sur Green Reit s’est dénouée. Nous avons réinvesti le cash en augmentant nos positions sur Fabege, Comet et Xior Student et en initiant une position sur Trainline.

Performance

Graphique de performance

Période

1 mois
3 mois
6 mois
1 an
3 ans
5 ans
8 ans
10 ans
YTD
Depuis le lancement

Date de début

Date de fin

Les chiffres cités ont trait aux années ou aux mois écoulés et les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures.

Indicateur de performance

Indice de référence Date de début Date de fin
- - -

Tableau de performance

Date de fin

Tableau de performance Performance nette Indice de référence Date de début Date de fin
- - - - -
1 mois - - - -
QTD - - - -
3 mois - - - -
6 mois - - - -
YTD - - - -
1 an - - - -
2 ans - - - -
3 ans - - - -
4 ans - - - -
5 ans - - - -
8 ans - - - -
10 ans - - - -
Depuis le lancement - - - -
1 an - - - -
2 ans - - - -
3 ans - - - -
4 ans - - - -
5 ans - - - -
8 ans - - - -
10 ans - - - -
Depuis le lancement - - - -

Tableau de risque

Date de fin

Tableau de risque Volatilité du fonds Benchmark volatility Risque relatif (tracking error) Ratio d'information Ratio de Sharpe Beta Alpha
1 mois - - - - - - -
QTD - - - - - - -
3 mois - - - - - - -
6 mois - - - - - - -
YTD - - - - - - -
1 an - - - - - - -
3 ans - - - - - - -
5 ans - - - - - - -
8 ans - - - - - - -
10 ans - - - - - - -
Depuis le lancement - - - - - - -

Valeur liquidative / Valeur nette d'inventaire

Date de début

Date de fin

Valeur liquidative / Valeur nette d'inventaire Date Actifs sous gestion du portefeuille
- - -

Valeur liquidative / Valeur nette d'inventaire

Date de la première valeur liquidative 09/03/01

Administration

Pays de distribution

Pays de distribution
Corée, République de
Danemark
Finlande
Norvège

Frais

Frais courants 2,02%

A propos du fonds

Devise EUR
Date de début 09/03/01
Classe d'actif FRAMLINGTON EQUITIES
Fonds RI Non
Autorité de tutelle Commission de Surveillance du Secteur Financier

Gestion du portefeuille

Gérant Isabelle DE GAVOTY
Co-gérant Caroline MOLEUX
Equipe de gestion MT Framlington Small Cap Equity

Structure

Zone d'investissement Euro
Forme juridique SICAV

Souscription et rachat

Les ordres de souscription, de conversion ou de rachat doivent être reçus par l'Agent de Registre et de Transfert tout Jour de Valorisation au plus tard à 15h00 (heure du Luxembourg). Ces ordres seront traités sur la base de la Valeur Liquidative calculée ce même Jour de Valorisation. Nous attirons l'attention des investisseurs sur la possibilité d'un délai de traitement supplémentaire dû à l'éventuelle participation d'intermédiaires tels que des Conseillers Financiers ou des distributeurs.La Valeur Liquidative de ce Compartiment est calculée quotidiennement.

Documents