Fixed income

Alors que 2020 sera une année sans inflation, quelles opportunités pour les obligations indexées à l’inflation ?

Jonathan Baltora, gérant de portefeuille et responsable de l'équipe Taux & Inflation revient sur les différentes stratégies des obligations indexées à l’inflation et nous expose sa vision de la classe d’actifs dans une année qui s’annonce sans inflation.

Video tournée le 29 mai 2020

Bonjour à tous. Après la chute vertigineuse des prix du pétrole que l’on a pu voir ces dernières semaines, je vous propose de faire un point rapide sur l’inflation, les anticipations d’inflation et puis les obligations indexées à l’inflation.

2020, une année sans inflation

Concernant l’inflation, je pense qu’on peut le dire très clairement : 2020 sera une année sans. Il n’y aura pas d’inflation en 2020 parce que les prix du pétrole, qui représentent globalement 80 % de la volatilité de l’inflation, ont connu une baisse vertigineuse. Donc nous sommes déjà à la moitié du chemin, l’inflation a déjà baissé dans les économies développées. Elle va probablement continuer à baisser encore un petit peu dans les mois à venir mais je dirais que l’essentiel se fera dans les semaines et dans les mois qui viennent.

Ce qui a surpris à la hausse, ce sont les prix de l’alimentation. On a pu s’en rendre compte en faisant les courses, les prix des produits frais ont connu une hausse assez sensible ces dernières semaines. Le plus important pour les marchés, ce n’est pas l’inflation en elle-même mais plutôt l’anticipation d’inflation. Qu’est-ce qui est pricé dans le marché ? On parle de « breakeven ». Ce breakeven d’inflation, c’est l’inflation annuelle moyenne pricée par les marchés. Les breakeven ont eu tendance à baisser de manière assez forte les semaines passées. Nous sommes sur des niveaux aujourd’hui qui sont comparables à ceux que l’on a vu après Lehman Brothers.

Maturité par maturité, il est intéressant de regarder ce que nous dit le marché. S’il est vrai que l’inflation va être basse dans les mois à venir, le marché est probablement déjà plus pessimiste que ça. L’inflation anticipée à un an aux États-Unis est de l’ordre de -1 %, c’est vous dire si le marché est pessimiste aujourd’hui. C’est pour cela qu’il faut essayer de mettre en perspective, en étant un peu contrariant, ce que nous disent les économistes et puis ce que nous dit le marché. C’est là qu’aujourd’hui nous voyons de la valeur.

Nous voyons des opportunités dans les obligations indexées à l’inflation

Pour se positionner sur ces anticipations d’inflation il faut faire des stratégies de breakeven que l’on appelle « Redex » chez AXA IM. Ce sont des stratégies sur lesquelles il faut avoir raison sur le timing. Il faut que les breakeven montent. Il faut que ces anticipations d’inflations soient envoyées plus haut pour gagner de l’argent
parce que sinon, on risque de perdre à cause des coûts de portage sur les taux – vendre de la duration via des contrats futures – et des coûts de portage sur le change.

Donc ça, c’est une stratégie sur laquelle il faut avoir raison sur le timing. Il y a des moments où cela peut marcher extrêmement bien comme au quatrième trimestre de 2016 quand les prix du pétrole montent après l’élection américaine et quand nous nous rendons compte que la croissance économique va être là dans les années à venir les anticipations d’inflation ont donc fait une très belle performance. C’est là que nous voyons les potentiels de performance. N’oubliez pas qu’il faut avoir raison sur le timing dans ce genre de stratégies.

Des stratégies plus classiques, il en existe. Des obligations indexées à l’inflation de maturité longue : on pense que cela va bien se passer pour ce segment de marché puisque les banques centrales empêchent les taux d’intérêt de monter. De ce fait, quand les anticipations d’inflation montent, ce sont les taux de rendements réels qui baissent. Avec la baisse de ces taux de rendements réels - qui sont juste le taux de rendements des obligations indexées à l’inflation - les performances peuvent être positives et nous serons aidés là-dedans par les mesures non-conventionnelles des banques centrales et aussi par les plans de relance des différents gouvernements.

Les obligation indexées à l’inflation de maturité courte

Enfin, si vous ne voulez pas du risque de taux mais que les stratégies de breakeven sont un peu complexes et que le timing est difficile à gérer, il faut regarder les obligations indexées à l’inflation de maturité courte.

Les performances sur ce segment de marché ont été clairement décevantes en 2017 et en 2018. Pourquoi ? Parce que les taux d’intérêts courts montaient et que la Réserve fédérale augmentant ses taux d’intérêts, les coûts de couverture contre le change ont augmenté. La conséquence, c’est que les performances ont été - hedgées en euro - légèrement négatives par moments et donc décevantes pour certains investisseurs. On peut le comprendre.

Aujourd’hui, pourquoi pense-t-on que l’environnement a changé ? Premièrement, les anticipations d’inflation sont au tapis : on a sur les maturités courtes des anticipations d’inflation qui sont encore plus basses que sur les maturités longues. Deuxièmement, nous avons des banques centrales qui sont 

À titre d’exemple, nous avons des taux de rendements réels sur du 2 ans américain qui sont encore positifs. Sur du 5 ans américain, encore 100 points de base au moins supérieur au niveau de 2012. Vous voyez donc qu’il y a un potentiel à la baisse sur ces taux de rendement et c’est ce qui nous fait penser que comme en 2009, 2010, 2011 et 2012, on pourrait voir des performances qui positives de l’ordre de 2 % à 4 % avec une volatilité de l’ordre de 1,5 % à 2 % sur ce segment de marché.
Le tour d’horizon de ce qui s’est passé sur l’inflation : la baisse de l’inflation, la baisse encore plus violente des anticipations d’inflation… Et aujourd’hui, de manière sélective, on voit des opportunités et on se repositionne à la hausse des anticipations d’inflation en fonction du profil d’investissement de chacun.

J’espère que vous trouverez chez AXA IM les solutions d’investissement qui vous conviennent.

Avertissement

Ce document est exclusivement conçu à des fins d’information et ne constitue ni une recherche en investissement ni une analyse financière concernant les transactions sur instruments financiers conformément à la Directive MIF 2 (2014/65/CE) ni ne constitue, de la part d’AXA Investment Managers ou de ses affiliés, une offre d’acheter ou vendre des investissements, produits ou services et ne doit pas être considéré comme une sollicitation, un conseil en investissement ou un conseil juridique ou fiscal, une recommandation de stratégie d’investissement ou une recommandation personnalisée d’acheter ou de vendre des titres financiers. Ce document a été établi sur la base d'informations, projections, estimations, anticipations et hypothèses qui comportent une part de jugement subjectif. Ses analyses et ses conclusions sont l’expression d’une opinion indépendante, formée à partir des informations disponibles à une date donnée. Toutes les données de ce document ont été établies sur la base d’informations rendues publiques par les fournisseurs officiels de statistiques économiques et de marché. AXA Investment Managers décline toute responsabilité quant à la prise d’une décision sur la base ou sur la foi de ce document. L’ensemble des graphiques du présent document, sauf mention contraire, a été établi à la date de publication de ce document. Du fait de sa simplification, ce document peut être partiel et les informations qu’il présente peuvent être subjectives. Par ailleurs, de par la nature subjective des opinions et analyses présentées, ces données, projections, scénarii, perspectives, hypothèses et/ou opinions ne seront pas nécessairement utilisés ou suivis par les équipes de gestion de portefeuille d’AXA Investment Managers ou de ses affiliés qui pourront agir selon leurs propres opinions. Toute reproduction et diffusion, même partielles, de ce document sont strictement interdites, sauf autorisation préalable expresse d’AXA Investment Managers. L’information concernant le personnel d’AXA Investment Managers est uniquement informative. Nous n’apportons aucune garantie sur le fait que ce personnel restera employé par AXA Investment Managers et exercera ou continuera à exercer des fonctions au sein d’AXA Investment Managers.

AXA Investment Managers Paris – Tour Majunga – La Défense 9 – 6, place de la Pyramide – 92800 Puteaux. Société de gestion de portefeuille titulaire de l’agrément AMF N° GP 92-008 en date du 7 avril 1992 S.A au capital de 1 384 380 euros immatriculée au registre du commerce et des sociétés de Nanterre sous le numéro 353 534 506.