L'économie évolutive

Focus sur les actions thématiques

La patience est une vertu

Après la rotation observée au premier trimestre 2021, le deuxième trimestre a été plus calme. Les investisseurs restent toutefois préoccupés par les perspectives d’inflation et tentent d’évaluer l’impact de la réouverture des économies sur les marchés. La communication des gouvernements et des banques centrales – y compris la Fed – suggère un soutien continu à l'économie mondiale et un rythme de hausse des taux plutôt modéré. Ce ton positif a nourri l’appétit pour les secteurs de croissance au cours du trimestre. Fortes de leur positionnement dans divers secteurs bénéficiant d'une croissance séculaire, nos stratégies thématiques ont profité de ce contexte.

Alors que les marchés ont été volatiles depuis le début de l'année 2021, les cinq thèmes de croissance mondiale qui caractérisent l’économie évolutive ont traversé ces six derniers mois sans encombre en continuant d’enregistrer des performances positives.

Fortement ciblé par les investisseurs au premier trimestre 2021 – essentiellement dans une optique de prise de bénéfices –, notre thème Consommateur connecté s’est bien comporté au cours du deuxième trimestre. La consommation en ligne fait de plus en plus d’adeptes, une évolution qui favorise les acteurs du segment, la plupart d'entre eux indiquant une activité robuste et une confiance solide dans la demande des consommateurs. Cette tendance se traduit également par le dynamisme des entreprises sur le front des fusions/acquisitions et des introductions en bourse. À titre d’exemple, Proofpoint a été la plus grande opération de fusion/acquisition jamais réalisée dans le secteur de la cybersécurité, la société ayant reçu une offre d’un fonds de private equity avec une prime de 34 %[1] par rapport à son cours de bourse.

Le trimestre a également été positif pour notre thème Automatisation. La forte demande observée au second semestre 2020 en Chine est maintenant visible aux États-Unis, tandis que l'Europe commence également à se redresser. Nous avons en outre identifié, ces derniers mois, des indicateurs avancés très encourageants pour l'activité industrielle au Japon, notamment dans les commandes de machines-outils et de robots. Alors que les actions japonaises sous-performent les marchés mondiaux depuis le début de l'année en raison d’une campagne de vaccination plus lente, les entreprises d'automatisation devraient bénéficier d’une amélioration de la demande et d’une expansion accrue à l’international. En outre, il convient de souligner la forte reprise du secteur de la santé. Par exemple, les entreprises de chirurgie robotique – plus exposées aux procédures électives – se redressent après une période difficile due à l’épidémie de COVID-19. La perspective de la vaccination devrait permettre à ce marché de retrouver des niveaux plus habituels dans le courant de l’année 2021, les patients qui auraient dû être pris en charge en 2020 étant susceptibles de reprogrammer les interventions une fois la stabilité retrouvée.

Hors du prisme de l’automatisation mais toujours dans le secteur de la santé, notre thème Vieillissement et mode de vie s’est également montré performant durant le trimestre. Nous avons constaté une contribution significative des titres liés au sous-thème des traitements. Le vieillissement de la population mondiale offre bon nombre d'opportunités, alors que nous sommes censés vivre plus longtemps en moyenne et profiter de notre retraite différemment. Cependant, le vieillissement des populations n’est pas exempt de défis, parmi lesquels il faut citer la prévalence croissante des maladies liées à l'âge. La maladie d'Alzheimer – qui représente environ 60 à 80 %[2] des cas de démence – est emblématique des formes de démence liées à l'âge qui touchent sévèrement la population. Or le développement de médicaments pour la maladie d'Alzheimer s’avère compliqué, aucun nouveau médicament n'ayant été approuvé aux États-Unis au cours des 20 dernières années. En juin 2021, la Food and Drug Administration (FDA) a cependant validé Aduhelm, le premier médicament censé s’attaquer directement à la cause sous-jacente de cette maladie. Bien que l'approbation du médicament ait suscité des controverses, elle met en lumière un grand besoin médical non satisfait et offre aux patients un espoir pour l'avenir en ouvrant la voie à une nouvelle vague d'innovation et d'opportunités pour les investisseurs.

Très convoité par les investisseurs en 2020, le thème Technologies propres a subi des prises de bénéfices au premier trimestre 2021, avant de retrouver récemment un certain dynamisme. À titre d’exemple, nous observons une résilience des investissements dans la transition énergétique, car les entreprises et les pays recherchent des solutions d’énergie propre, de stockage et d’efficacité énergétique afin d’atteindre leurs objectifs « zéro émission nette ». La dynamique politique est également positive dans toutes les grandes régions, mais il reste beaucoup de chemin à parcourir dans la course contre le changement climatique. Il est encourageant de constater que les pays ayant des objectifs « zéro émission nette » représentent ensemble environ 61 %9 des émissions mondiales, 68 %[3] du PIB[4] mondial et 52 %9 de la population de la planète. Les débats sur ces enjeux se poursuivront lors de la COP26 – la conférence des Nations unies sur le changement climatique –, qui se tiendra à Glasgow en novembre 2021. Plus de 190 dirigeants internationaux sont attendus pour discuter de la contribution de leurs pays à l’effort collectif visant à limiter le réchauffement climatique à 1,5°C.

Le thème Sociétés en transition a connu une évolution moins favorable sur le trimestre.  C'est notamment le cas en Chine, où la dernière réforme gouvernementale visant le secteur des technologies de l'éducation – évalué à 100 milliards de dollars – a ébranlé nombre d'entreprises et suscité des interrogations sur les prochaines mesures envisagées par les régulateurs. Dans un contexte d’accroissement récent des risques réglementaires, la « composante gouvernementale » mérite indéniablement une certaine attention lorsqu'on investit en Chine. En tant qu'investisseurs adoptant une gestion fondamentale active, nous essayons de saisir au plus près les priorités des gouvernements et évaluons constamment les initiatives politiques et leur impact potentiel sur les différents secteurs/industries. Il convient de noter que les changements politiques peuvent également s’avérer positifs et créer des opportunités.

L'engagement récent de la Chine en faveur de l'énergie verte et de la réduction des émissions de carbone en est un exemple.

Les conditions macroéconomiques ont été mitigées depuis le début de 2021 et nous avons vu plusieurs thèmes fluctuer au gré de l'appétit des investisseurs. Par exemple, les thèmes « Technologies propres » et « Vieillissement et mode de vie » ont subi des corrections au premier trimestre 2021, avant de se redresser récemment. Bien que les performances de court terme aient été quelque peu décevantes pour ces thèmes, nous estimons que les investisseurs devraient regarder vers l'avenir et se concentrer sur les moteurs de long terme qui soutiennent ces opportunités de croissance structurelle. La patience est une vertu sur le segment des actions thématiques. En tant qu’investisseurs de long terme, nous n’essayons pas d’anticiper l’évolution du marché car ces rotations de style sont souvent imprévisibles et dépendantes de facteurs sur lesquels nous n’avons aucun contrôle. Au contraire, notre approche reste – et restera toujours – axée sur l'évaluation des fondamentaux des entreprises, de leurs moteurs de croissance sous-jacents et de tout changement éventuel.

[1] Communiqué de presse de Proofpoint - 26/04/2021

[2] Source : Alzheimer’s association, alz.org

[3] Université d’Oxford, mars 2021

[4] PIB : Produit intérieur brut

Avertissement

Investir sur les marchés financiers implique un risque de perte en capital.

Ce document est exclusivement conçu à des fins d’information et ne constitue ni une recherche en investissement ni une analyse financière concernant les transactions sur instruments financiers conformément à la Directive MIF 2 (2014/65/CE) ni ne constitue, de la part d’AXA Investment Managers ou de ses affiliés, une offre d’acheter ou vendre des investissements, produits ou services et ne doit pas être considéré comme une sollicitation, un conseil en investissement ou un conseil juridique ou fiscal, une recommandation de stratégie d’investissement ou une recommandation personnalisée d’acheter ou de vendre des titres financiers. Ce document a été établi sur la base d'informations, projections, estimations, anticipations et hypothèses qui comportent une part de jugement subjectif. Ses analyses et ses conclusions sont l’expression d’une opinion indépendante, formée à partir des informations disponibles à une date donnée. Toutes les données de ce document ont été établies sur la base d’informations rendues publiques par les fournisseurs officiels de statistiques économiques et de marché. AXA Investment Managers décline toute responsabilité quant à la prise d’une décision sur la base ou sur la foi de ce document. L’ensemble des graphiques du présent document, sauf mention contraire, a été établi à la date de publication de ce document. Du fait de sa simplification, ce document peut être partiel et les informations qu’il présente peuvent être subjectives. Par ailleurs, de par la nature subjective des opinions et analyses présentées, ces données, projections, scénarii, perspectives, hypothèses et/ou opinions ne seront pas nécessairement utilisés ou suivis par les équipes de gestion de portefeuille d’AXA Investment Managers ou de ses affiliés qui pourront agir selon leurs propres opinions. Toute reproduction et diffusion, même partielles, de ce document sont strictement interdites, sauf autorisation préalable expresse d’AXA Investment Managers. L’information concernant le personnel d’AXA Investment Managers est uniquement informative. Nous n’apportons aucune garantie sur le fait que ce personnel restera employé par AXA Investment Managers et exercera ou continuera à exercer des fonctions au sein d’AXA Investment Managers.

AXA Investment Managers Paris – Tour Majunga – La Défense 9 – 6, place de la Pyramide – 92800 Puteaux. Société de gestion de portefeuille titulaire de l’agrément AMF N° GP 92-008 en date du 7 avril 1992 S.A au capital de 1 421 906 euros immatriculée au registre du commerce et des sociétés de Nanterre sous le numéro 353 534 506.