Les nouvelles opportunités dans l’industrie robotique

Points clés: 

  • De plus en plus d’industries font le pari de l’automatisation.
  • Les secteurs de l’alimentaire et des biens de consommation, les semi-conducteurs, l’électronique et les sciences de la vie ont tiré profit de ces innovations.
  • L’automatisation devrait continuer de doper la croissance des secteurs autres que l’industrie automobile.
     

Tom Riley, gérant du fonds AXA WF Framlington Robotech  

Quelle tendance se dessine sur le long terme ?

Les robots ont fait leur arrivée sur les chaînes de montage automobiles dans les années 1950. En réduisant considérablement la perte de temps qui résultait souvent d’erreurs humaines et de pièces défectueuses, il se sont révélés de précieux alliés et ont contribué à l’essor du secteur.

Les avancées technologiques réalisées dans le domaine de l’intelligence artificielle et de la robotique représentent un potentiel considérable en matière de réduction des coûts, d’amélioration de la qualité de service, de développement de nouveaux produits ou encore d’accroissement de la productivité. C’est pourquoi les entreprises des secteurs automobile et non automobile se tournent de plus en plus vers les technologies d’automatisation.

Dans les domaines de l’alimentaire et des biens de consommation, on observe une demande accrue pour les systèmes automatisés, due notamment à la règlementation et aux problématiques d’emballage des aliments. L’anglais Ocado, expert du e-commerce alimentaire, a ainsi recours à l’automatisation dans ses entrepôts pour préparer les paniers plus rapidement. Ocado a par ailleurs entrepris d’utiliser sa plateforme automatisée en proposant des partenariats avec des chaînes de supermarché dans plusieurs pays, dont Kroger aux États-Unis1 et Coles en Australie2.

Source : ‘US Non-Automation Segments’ (segments de l’économie américaine non automatisés), Association for Advancing Automation, Reuters, 28 février 2019

Catalyseur de progrès technologiques, le secteur des semi-conducteurs et de l’électronique affiche une santé éclatante depuis dix ans dans un monde de plus en plus connecté. La demande de puces électroniques spécifiques devrait contribuer significativement à la vigueur du secteur dans son ensemble, porté essentiellement par les marchés de l’automobile et de l’industrie3. Nous estimons que les semi-conducteurs sont sur le point de connaître une très forte croissance à mesure que l’automatisation se répand, à l’image notamment des véhicules électriques et les véhicules autonomes, les communications 5G et les usines connectées. Xilinx, un fabricant de semi-conducteurs américain, enregistre une hausse de la demande de déploiement des stations 5G, un phénomène qui devrait se poursuivre dans les années à venir4.  

Au l’aube de cette nouvelle ère digitale, le secteur des sciences de la vie s’est saisi de ces technologies d’automatisation, délaissant les méthodes traditionnelles au profit de nouvelles applications de santé plus élaborées. Les géants de la tech Alphabet (via sa filiale Verily) et Apple travaillent en étroite collaboration avec Dexcom, un fabricant de systèmes de mesure du glucose, afin de commercialiser des outils et des services qui permettent aux diabétiques une meilleure gestion de leur santé5. Ce partenariat a permis de créer une application qui affiche le taux de glucose directement sur le smartphone ou la montre connectée de l’utilisateur6. Ce type de technologies prédictives entraîne des économies et un regain d’efficacité, tout en réduisant potentiellement le nombre de traitements – et les coûts associés – en évitant l’hospitalisation des patients.

Quelles sont les implications pour les investisseurs ?

Plus d’un million de nouveaux robots industriels viendront renforcer les capacités des usines dans le monde en 2019 et en 20207. Nous estimons que la poursuite de l’innovation contribuera à l’adoption des solutions robotisées dans de nombreux secteurs et créera de nouvelles opportunités. Plus faciles à programmer et moins onéreux au fil du temps, les robots ne sont plus uniquement réservés aux grandes entreprises dotées de moyens importants ou de ressources techniques en interne ; d’autres entreprises de petites et moyennes tailles les utilisent aujourd’hui.

Perspectives

À mesure que de nouvelles technologies voient le jour, les entreprises repensent leurs processus d’automatisation pour que leur capacité de production et leur niveau de précision puisse répondre aux attentes grandissantes des consommateurs. Alors que nous tablons sur une montée en puissance de l’automatisation dans les secteurs de l’alimentaire, des produits électroniques et des sciences de la vie, nous pensons que les avancées technologiques impliqueront l’émergence de nouvelles utilisations – hors secteur automobile – et que bien d’autres restent à découvrir.

Nous sommes au début d’une tendance d’avenir qui recèle d’un fort potentiel de croissance.

Sources:

1. Sarah Halzack, ‘Kroger goes full robot to take on Amazon’ (Kroger joue la carte de la robotique pour détrôner Amazon), Bloomberg, 22 juillet 2019

2. Siddarth Shrikanth et Jonathan Eley, ‘Ocado strikes technology partnership with Australia’s Coles’ (Ocado signe un partenariat technologique avec l’australien Coles), Financial Times, 26 mars 2019

3. Opportunities for the global semiconductor market (Les opportunités du marché des semi-conducteurs), PwC, 3 avril 2019

4. Stephen Nellis, Sonam Rai, ‘Chipmaker Xilinx’s 5G orders kick off race to cash in on new networks’ (Le fabricant de puces Xilinx enregistre une hausse des demandes pour les nouveaux réseaux 5G), Reuters, 28 janvier 2019

5. Christina Farr, Erin Black, ‘Why Alphabet, Amazon and Apple are all working on diabetes tech’ (Pourquoi Alphabet, Amazon et Apple développent-elles des technologies pour le suivi du diabète ?), CNBC, 3 août 2019

6. Jack Woodfield, ‘Dexcom upgrade directly monitors diabetes via Apple Watch’ (Le nouveau lecteur de glycémie de Dexcom directement connecté à l’Apple Watch), Diabetes.co.uk, 18 juin 2019

7. Fédération internationale de la robotique, rapport 2018, décembre 2018

 

Avertissement

Ce document est exclusivement conçu à des fins d’information et ne constitue ni une recherche en investissement ni une analyse financière concernant les transactions sur instruments financiers conformément à la Directive MIF 2 (2014/65/CE) ni ne constitue, de la part d’AXA Investment Managers ou de ses affiliés, une offre d’acheter ou vendre des investissements, produits ou services et ne doit pas être considéré comme une sollicitation, un conseil en investissement ou un conseil juridique ou fiscal, une recommandation de stratégie d’investissement ou une recommandation personnalisée d’acheter ou de vendre des titres financiers. Ce document a été établi sur la base d'informations, projections, estimations, anticipations et hypothèses qui comportent une part de jugement subjectif. Ses analyses et ses conclusions sont l’expression d’une opinion indépendante, formée à partir des informations disponibles à une date donnée. Toutes les données de ce document ont été établies sur la base d’informations rendues publiques par les fournisseurs officiels de statistiques économiques et de marché. AXA Investment Managers décline toute responsabilité quant à la prise d’une décision sur la base ou sur la foi de ce document. L’ensemble des graphiques du présent document, sauf mention contraire, a été établi à la date de publication de ce document. Du fait de sa simplification, ce document peut être partiel et les informations qu’il présente peuvent être subjectives. Par ailleurs, de par la nature subjective des opinions et analyses présentées, ces données, projections, scénarii, perspectives, hypothèses et/ou opinions ne seront pas nécessairement utilisés ou suivis par les équipes de gestion de portefeuille d’AXA Investment Managers ou de ses affiliés qui pourront agir selon leurs propres opinions. Toute reproduction et diffusion, même partielles, de ce document sont strictement interdites, sauf autorisation préalable expresse d’AXA Investment Managers. L’information concernant le personnel d’AXA Investment Managers est uniquement informative. Nous n’apportons aucune garantie sur le fait que ce personnel restera employé par AXA Investment Managers et exercera ou continuera à exercer des fonctions au sein d’AXA Investment Managers.

 

AXA Investment Managers Paris – Tour Majunga – La Défense 9 – 6, place de la Pyramide – 92800 Puteaux. Société de gestion de portefeuille titulaire de l’agrément AMF N° GP 92-008 en date du 7 avril 1992 S.A au capital de 1 384 380 euros immatriculée au registre du commerce et des sociétés de Nanterre sous le numéro 353 534 506.