Multi Asset

Les gagnants et les perdants de 2020. Quelles classes d’actifs privilégier ?

Les points clés

  • L’année 2019 est spectaculaire ; 2020 s’aborde avec prudence et optimisme
  • Les classes d’actifs à potentiel en 2020, et celles avec un potentiel limité

Prudence et optimisme en 2020, après une année 2019 spectaculaire

Alors que 2019 laissait entrevoir une récession, ce fut un millésime étonnamment spectaculaire sur les marchés actions, et dans une certaine mesure sur le marché des obligations. Nous abordons 2020 non sans optimisme mais avec prudence, avec une surpondération sur les actions. Dans le graphique ci-dessous, souvent utilisé pour illustrer les bienfaits de la diversification, nous voyons que les classes d'actifs affichent des performances très aléatoires ; les gagnants et perdants sont rarement les mêmes d'une année sur l'autre.

Source : AXA IM au 31/12/2019

Les actions américaines et européennes ont été portées par l’assouplissement des conditions financières de la Fed et de la BCE, notamment. Bien représentées dans le S&P 500 (+ 31,5 %), la forte appréciation des valeurs technologiques explique notamment la surperformance de l’indice américain par rapport à l’Eurostoxx 50 au sein duquel les valeurs technologiques sont moins représentées.

Malgré une performance notable (+ 21,1 %) en 2019, les actions émergentes ont pâti (i) du ralentissement de la croissance en Amérique latine, en Chine ou encore en Turquie, (ii) des tensions économiques et politiques, des contestations sociales, et enfin de (iii) l’appréciation du dollar. D’une manière générale, les pays émergents sont sensibles à l’appréciation du billet vert.

Les matières premières (+ 8,6 %) affichent une performance modérée, notamment les métaux industriels du fait d’une croissance modeste du secteur de l’industrie qui a été pénalisé par le ralentissement de la croissance en Chine, premier consommateur de cuivre au monde. Le secteur industriel chinois a par ailleurs dû digérer les surcapacités des années précédentes.

Dans une année 2020 qui s’annonce modérée, nous privilégions plusieurs classes d’actifs

1. Les actions européennes

  • Les investisseurs ont délaissé les actions européennes en 2019, comme le montrent les données de flux sur les ETF et mutual funds. Ces dernières devraient bénéficier d’un regain d’intérêt.
  • Un rebond cyclique devrait avoir lieu. Dans ce contexte, nous augmentons notre exposition aux valeurs cycliques, comme par exemple le secteur de l’énergie, secteur sur lequel nous avons pris des positions tactiques.
  • Le niveau de valorisation reste plutôt attractif relativement au reste du marché.

2. Les obligations indexées à l’inflation

  • L’inflation est en phase d’accélération dans plusieurs régions, notamment en Europe.
  • Les anticipations d’inflation implicites dans les prix de marchés sont selon nous trop basses.

3. Les matières premières

  • Depuis le début de l'épidémie de coronavirus, le prix du pétrole a fortement baissé et se situe actuellement loin de son prix d'équilibre à moyen terme.
  • Les métaux industriels sont également tombés de haut, mais nous nous attendons à de meilleures nouvelles sur la fabrication mondiale plus tard cette année, ce qui devrait soutenir la demande.

Les classes d’actifs sur lesquelles nous voyons le moins de potentiel en 2020

1. Les Govies américaines et européennes

  • Les banques centrales n’iront pas plus loin dans leur programme d’assouplissement quantitatif même si une normalisation de leur politique monétaire est peu probable
  • Le niveau des taux est historiquement bas, ce qui rend le portage très peu attractif

2. Le Crédit américain et européen

  • Les spreads de crédit se sont fortement resserrés ; la probabilité d’un resserrement supplémentaire est faible
  • Le niveau d’endettement des entreprises américaines est élevé
  • Le portage est assez faible

 

En 2020, nous surveillerons tout particulièrement les élections américaines, le coronavirus,  la dette chinoise, l’endettement des entreprises américaines, le Brexit, le risque géopolitique et le dénouement de la guerre commerciale, notamment.

Nous pensons que les tendances telles que le paiement en ligne, la cybersécurité, l’internet des objets et la robotique restent attractives, et leur niveau de valorisation ne devrait pas être un frein face à leur croissance. Parmi ces sociétés*, nous retrouvons Check Point Software et Palo Alto dans la cybersécurité, Pagseguros dans les moyens de paiement au Brésil, et aussi Mastercard qui fait aussi partie de nos positions fortes. Nous apprécions aussi les « Med Tech », notamment celles implantées en Asie, comme Becton Dickinson qui fait partie de nos principales positions dans notre stratégie flexible multi-actifs globale.

Naturellement, nous piloterons l’allocation de manière active et réactive, en accord avec nos convictions. Face à plusieurs scenarii, nous ferons preuve d’agilité et nous chercherons à détecter les signaux de marché pour réaliser les mouvements tactiques que vous jugerons opportuns.

 

* Les entreprises citées ci-dessus sont données à titre d’exemple et ne présentent pas un conseil en investissement ou une recommandation de la part d’AXA IM.

Avertissement

Ce document est exclusivement conçu à des fins d’information et ne constitue ni une recherche en investissement ni une analyse financière concernant les transactions sur instruments financiers conformément à la Directive MIF 2 (2014/65/CE) ni ne constitue, de la part d’AXA Investment Managers ou de ses affiliés, une offre d’acheter ou vendre des investissements, produits ou services et ne doit pas être considéré comme une sollicitation, un conseil en investissement ou un conseil juridique ou fiscal, une recommandation de stratégie d’investissement ou une recommandation personnalisée d’acheter ou de vendre des titres financiers. Ce document a été établi sur la base d'informations, projections, estimations, anticipations et hypothèses qui comportent une part de jugement subjectif. Ses analyses et ses conclusions sont l’expression d’une opinion indépendante, formée à partir des informations disponibles à une date donnée. Toutes les données de ce document ont été établies sur la base d’informations rendues publiques par les fournisseurs officiels de statistiques économiques et de marché. AXA Investment Managers décline toute responsabilité quant à la prise d’une décision sur la base ou sur la foi de ce document. L’ensemble des graphiques du présent document, sauf mention contraire, a été établi à la date de publication de ce document. Du fait de sa simplification, ce document peut être partiel et les informations qu’il présente peuvent être subjectives. Par ailleurs, de par la nature subjective des opinions et analyses présentées, ces données, projections, scénarii, perspectives, hypothèses et/ou opinions ne seront pas nécessairement utilisés ou suivis par les équipes de gestion de portefeuille d’AXA Investment Managers ou de ses affiliés qui pourront agir selon leurs propres opinions. Toute reproduction et diffusion, même partielles, de ce document sont strictement interdites, sauf autorisation préalable expresse d’AXA Investment Managers. L’information concernant le personnel d’AXA Investment Managers est uniquement informative. Nous n’apportons aucune garantie sur le fait que ce personnel restera employé par AXA Investment Managers et exercera ou continuera à exercer des fonctions au sein d’AXA Investment Managers.

AXA Investment Managers Paris – Tour Majunga – La Défense 9 – 6, place de la Pyramide – 92800 Puteaux. Société de gestion de portefeuille titulaire de l’agrément AMF N° GP 92-008 en date du 7 avril 1992 S.A au capital de 1 384 380 euros immatriculée au registre du commerce et des sociétés de Nanterre sous le numéro 353 534 506.