L'économie évolutive

Stratégie Robotech : L’adoption de la 5G favorisera le développement d’usines toujours plus intelligentes et automatisées, ainsi que des véhicules connectés

  • La stratégie Robotech a affiché de bonnes performances en août, poursuivant le rebond amorcé au deuxième trimestre 2020
  • Les secteurs de la logistique, des logiciels industriels et des semi-conducteurs ont contribué à la performance
  • Nous avons réduit notre exposition à certaines sociétés technologiques ayant enregistré d’excellentes performances

L’actualité

Durant le mois d’août, la stratégie Robotech s’est bien comportée et a confirmé le rebond amorcé au deuxième trimestre de l’année civile. La performance de la stratégie reste favorable par rapport au marché actions dans son ensemble (MSCI AC World) en 2020.

Les actions mondiales ont affiché de solides performances en août. Les entreprises ont en effet continué à publier des résultats supérieurs aux attentes des investisseurs et de nombreux acteurs de la robotique et de l’automatisation ont fait preuve de résilience en matière de chiffre d’affaires et de marges malgré les bouleversements liés à la COVID-19. Conscientes des incertitudes persistantes liées à la pandémie, les entreprises publient des prévisions prudentes pour le reste de l’année, bien que l’activité présente actuellement des signes encourageants.

Positionnement et performance du portefeuille

Le distributeur en ligne britannique Ocado qui a commencé à accorder des licences à d’autres acteurs mondiaux du secteur pour sa technologie leader sur le marché continue d’enregistrer de bons résultats. Les investisseurs prennent en effet de plus en plus conscience du changement structurel durable que connaît actuellement la vente en ligne de produits alimentaires et du rôle que la technologie d’Ocado a à jouer à l’échelle mondiale dans cette transformation.

L’entreprise américaine Trimble spécialisée dans les logiciels destinés à la construction et à l’agriculture a généré de bons résultats malgré les bouleversements qu’a connus le secteur du bâtiment et de la construction. Aspen Technology, un fournisseur de logiciels d’automatisation visant à optimiser les processus des industries de transformation dans les secteurs du pétrole et du gaz, des produits chimiques, ou encore de l’alimentation et des boissons, a lui aussi publié de solides résultats.

AMD, un fabricant américain de semi-conducteurs qui commercialise des puces informatiques de haute performance utilisées dans les centres de données et les ordinateurs personnels, et Nvidia ont tous deux enregistré de bonnes performances. La demande émanant des centres de données continue de croître en raison du développement du télétravail et du divertissement en ligne.

Certains acteurs de la santé ont bien performé et publié des résultats supérieurs aux attentes. Nombre de ces entreprises avaient souffert du report des procédures non urgentes, compte tenu de la priorité accordée aux malades de la COVID-19 dans les hôpitaux. Cependant, ces sociétés voient leur situation s’améliorer depuis quelques mois. Intuitive Surgical, le principal fabricant de robots chirurgicaux, a bien performé. Il a bénéficié du report important du lancement de nouveaux produits par ses concurrents pour des raisons réglementaires.

Nous avons vendu notre position dans Varian à la suite de l’annonce selon laquelle Siemens Healthineers prévoyait d’acquérir l’entreprise à un prix supérieur d’environ 24 % au cours de l’action. Varian est un fournisseur de technologies de traitement du cancer par radiothérapie. La société propose une offre de premier plan de logiciels et de solutions d’intelligence artificielle en vue de mieux cibler les tumeurs. Depuis quelques mois, nous insistons sur le fait que les perturbations liées à la COVID-19 ont permis de rendre les cours de certains actifs particulièrement attrayants au regard des opportunités qu’elles présentent à plus long terme. Cette acquisition illustre bien, selon nous, la valeur qui s’offre actuellement aux acheteurs stratégiques.

Nous avons réduit notre exposition à certaines sociétés technologiques ayant généré d’excellentes performances depuis le début de l’année, notamment à Amazon et Apple, ainsi qu’aux fabricants de semi-conducteurs Nvidia et AMD.

Nous avons en revanche renforcé nos positions dans certains acteurs de la santé, car nous tablons sur une reprise continue des interventions chirurgicales après les reports décidés au plus fort de la crise de la COVID-19. Nous avons en outre accru notre exposition aux fabricants de semi-conducteurs Microchip et Silicon Labs. Ces acteurs sont plus exposés aux marchés finaux industriels, lesquels ont amorcé leur reprise. Enfin, nous avons également étoffé notre position dans Marel, un fabricant islandais d’équipements destinés au secteur de la transformation alimentaire, de même que dans IPG Photonics, un fabricant de premier plan de lasers de haute puissance pour la découpe et la transformation du métal.

Perspectives

L’analyse des événements inédits intervenus en 2020 nous amène à déceler des scénarios intéressants dans des domaines où l’adoption de technologies robotiques et d’automatisation est susceptible de s’accélérer suite aux perturbations provoquées par la COVID-19.

Les volumes dans le secteur du commerce électronique ont considérablement augmenté durant la période de confinement, ce dont les entreprises disposant d’une forte présence en ligne ont tiré parti, tandis que celles en retard sur ce plan ont été à la peine dans bien des cas. Bien que cette transition vers le commerce électronique soit en partie de

nature temporaire, nous sommes convaincus que certaines habitudes de dépenses changeront de façon permanente. Pour soutenir cette transition vers le commerce en ligne à l’avenir, nous anticipons des investissements considérables dans les plateformes logistiques et d’expédition, compte tenu du besoin des entreprises de renforcer leurs capacités dans ce domaine. Un vaste ensemble de fournisseurs de solutions d’automatisation devrait bénéficier de cet accroissement des dépenses en capital.

On observe un déploiement rapide des stations de base 5G en Chine et dans le reste du monde, ce qui devrait favoriser l’adoption des nouveaux téléphones 5G dès leur lancement. Le développement de cette technologie stimulera également la vente d’équipements utilisés pour la fabrication de ces téléphones nouvelle génération (le secteur de l’électronique grand public est l’un des principaux acheteurs de robots industriels), et des différents semi-conducteurs utilisés dans les appareils reposant sur la 5G. À l’avenir, la généralisation de l’adoption de la 5G permettra d’améliorer la connectivité et la communication et donc le développement d’usines de plus en plus intelligentes et automatisées, mais aussi des véhicules connectés.

La perturbation des chaînes d’approvisionnement mondiales causée par la COVID-19 ainsi que les retombées antérieures de la guerre commerciale sino-américaine obligent les entreprises à repenser leur implantation industrielle et leur approvisionnement de composants essentiels. La reconfiguration des chaînes d’approvisionnement mondiales prendra un temps considérable, mais elle pourrait permettre une légère reprise des investissements aux États-Unis et en Europe, sachant par ailleurs que l’avantage sur le plan des coûts que les pays développés tirent de l’externalisation de la production dans les pays en développement diminue au fil des ans. Bien que nous n’envisagions pas de changements radicaux, les investissements nécessaires au rapatriement de la production s’accompagneront d’un recours accru aux technologies de robotique et d’automatisation qui devrait apporter un soutien à long terme à ce thème.

Aucune garantie ne peut être donnée quant au succès de la stratégie Robotech. Les investisseurs peuvent perdre tout ou partie du capital qu’ils ont investi. La stratégie Robotech est soumise à certains risques, notamment les risques liés aux actions, aux marchés émergents, aux placements internationaux, aux placements ESG, et aux investissements dans des petites et microcapitalisations ainsi que dans des classes d’actifs ou secteurs spécifiques.

Avertissement

Ce document est exclusivement conçu à des fins d’information et ne constitue ni une recherche en investissement ni une analyse financière concernant les transactions sur instruments financiers conformément à la Directive MIF 2 (2014/65/CE) ni ne constitue, de la part d’AXA Investment Managers ou de ses affiliés, une offre d’acheter ou vendre des investissements, produits ou services et ne doit pas être considéré comme une sollicitation, un conseil en investissement ou un conseil juridique ou fiscal, une recommandation de stratégie d’investissement ou une recommandation personnalisée d’acheter ou de vendre des titres financiers. Ce document a été établi sur la base d'informations, projections, estimations, anticipations et hypothèses qui comportent une part de jugement subjectif. Ses analyses et ses conclusions sont l’expression d’une opinion indépendante, formée à partir des informations disponibles à une date donnée. Toutes les données de ce document ont été établies sur la base d’informations rendues publiques par les fournisseurs officiels de statistiques économiques et de marché. AXA Investment Managers décline toute responsabilité quant à la prise d’une décision sur la base ou sur la foi de ce document. L’ensemble des graphiques du présent document, sauf mention contraire, a été établi à la date de publication de ce document. Du fait de sa simplification, ce document peut être partiel et les informations qu’il présente peuvent être subjectives. Par ailleurs, de par la nature subjective des opinions et analyses présentées, ces données, projections, scénarii, perspectives, hypothèses et/ou opinions ne seront pas nécessairement utilisés ou suivis par les équipes de gestion de portefeuille d’AXA Investment Managers ou de ses affiliés qui pourront agir selon leurs propres opinions. Toute reproduction et diffusion, même partielles, de ce document sont strictement interdites, sauf autorisation préalable expresse d’AXA Investment Managers. L’information concernant le personnel d’AXA Investment Managers est uniquement informative. Nous n’apportons aucune garantie sur le fait que ce personnel restera employé par AXA Investment Managers et exercera ou continuera à exercer des fonctions au sein d’AXA Investment Managers.

AXA Investment Managers Paris – Tour Majunga – La Défense 9 – 6, place de la Pyramide – 92800 Puteaux. Société de gestion de portefeuille titulaire de l’agrément AMF N° GP 92-008 en date du 7 avril 1992 S.A au capital de 1 384 380 euros immatriculée au registre du commerce et des sociétés de Nanterre sous le numéro 353 534 506.