L'économie évolutive

Stratégie Digital Economy : La période des fêtes a encore une fois démontré la vigueur de l’économie numérique

  • Aux États-Unis, les ventes en ligne ont atteint un niveau record pendant la période des fêtes
  • Le thème « Delivery » a apporté la plus forte contribution à la performance
  • Solides performances des entreprises des secteurs de la cybersécurité et du jeu vidéo

L’actualité

Les places boursières internationales ont poursuivi leur progression en décembre, avec un gain de 4,7 %1 de l’indice MSCI ACWI. Sur l’ensemble de 2020, l’indice MSCI ACWI a affiché un rendement de 16,8 %. Malgré la pandémie mondiale de Covid-19 qui a provoqué la plus forte chute des actions de l’histoire, les marchés se sont redressés au cours de l’été avant d’atteindre de nouveaux sommets en fin d’année.

Le marché actions a progressé en décembre sous l’effet de l’homologation de vaccins anti-Covid aux États-Unis et dans plusieurs pays d’Europe, laquelle laisse entrevoir un assouplissement des restrictions et des mesures de confinement dans les mois à venir. Alors que l’échéance était imminente, le Royaume-Uni et l’Union européenne sont finalement parvenus à un accord commercial destiné à remplacer les règles actuelles du marché unique, mettant ainsi fin à de longs mois de spéculation et d’incertitude sur les perspectives d’un tel accord.
La période des fêtes a une nouvelle fois démontré la vigueur de l’économie numérique et la transformation des habitudes de consommation des ménages. Les ventes en ligne ont atteint un niveau record durant la période des fêtes. Une étude de marché publiée par Mastercard a fait état d’une hausse de 49 % des ventes sur Internet aux États-Unis par rapport à 2019, les consommateurs ayant effectué leurs achats plus tôt que les années précédentes suite au lancement anticipé des promotions de fin d’année par les détaillants. À la faveur de ces données, Paypal et Visa ont atteint de nouveaux sommets historiques en décembre.

Positionnement et performance du portefeuille

En décembre, notre exposition au thème « Delivery » a le plus contribué à la performance. Les spécialistes de la cybersécurité Proofpoint et Zscaler ont affiché de solides performances. Parmi les valeurs associées au thème « Décision », le conglomérat de médias numériques IAC a enregistré de bons résultats après l’annonce du projet de scission de sa plateforme d’hébergement vidéo Vimeo. Le développeur de jeux vidéo Activision Blizzard a également obtenu de bons résultats suite à la publication de nouvelles encourageantes concernant la franchise Call of Duty et la sortie du nouveau jeu World of Warcraft.

En décembre, nous avons souscrit à l’introduction en bourse2 de la plateforme en ligne de location privée AirBnb. L’entreprise est bien placée pour continuer à remporter des parts de marché dans la mesure où le secteur de l’hébergement privé en ligne est encore relativement sous-exploité. L’action du groupe Alibaba, leader chinois du commerce électronique, a souffert ces deux derniers mois du blocage de l’introduction en bourse d’ANT (son activité de services financiers) et de la mise sous surveillance accrue de la société par les autorités chinoises. Le titre semblait sur-vendu à l’approche des vacances de Noël, raison pour laquelle nous avons étoffé notre position.

Perspectives

En ce début d’année 2021, nous approchons de la date anniversaire de l’épidémie mondiale de Covid-19 et des mesures de confinement mises en place pour contenir le virus. Nous continuerons à suivre les progrès des programmes de vaccination qui viennent de commencer, ainsi que le potentiel de réouverture des économies dans l’espoir que la vie reprenne son cours normal durant l’année.

En ce qui concerne nos investissements, l’année 2020 a placé certaines entreprises sur une trajectoire de croissance bien plus élevée que ce qui était initialement prévu, ce qui pourrait les placer dans une situation difficile en comparaison annuelle dans les mois et les trimestres à venir. Nous en avons déjà tenu compte dans une certaine mesure, par exemple en réduisant de manière opportuniste notre position dans Zoom Video il y a quelques mois. Quant à certains de nos autres investissements, nous pensons que les changements de comportement des consommateurs pourraient se maintenir et qu’ils conserveront une bonne partie des nouveaux clients qu’ils ont intégrés en 2020 à mesure que les habitudes de consommation à long terme évolueront (par exemple avec les achats en ligne de produits alimentaires ou les divertissements à domicile comme les contenus vidéo ou les jeux). Une autre catégorie de nos investissements concerne les entreprises qui ont fourni des solutions et des services technologiques permettant à leurs clients professionnels de réaliser leur transformation numérique. Bien que la mise en place de certains de ces programmes ait pu être avancée en 2020 en raison de la pandémie, nous pensons qu’il reste encore beaucoup à faire à mesure que les entreprises adopteront de nouvelles méthodes pour soutenir leurs salariés et leurs clients, même une fois les effets du virus totalement dissipés.

Les solides résultats sous-jacents des entreprises associées à l’économie numérique et ses nombreux moteurs de croissance pérenne continuent de soutenir une forte demande de solutions innovantes visant à accroître les capacités numériques, la productivité et l’efficience des entreprises. Pendant cette période d’incertitude, nous sommes restés concentrés sur notre philosophie d’investissement qui consiste à privilégier les placements dans des entreprises qui s’attachent à exploiter des opportunités prometteuses à long terme plutôt qu’à poursuivre des marchés de niche ou des tendances passagères. C’est pourquoi nous sommes convaincus que la majorité de nos investissements s’inscrivent au coeur du thème de l’économie numérique et que leurs activités resteront vigoureuses, voire se renforceront encore davantage, une fois l’agitation actuelle passée.

La transformation numérique devrait occuper le devant de la scène dans les années à venir, et le portefeuille reste bien placé pour tirer parti des tendances liées au thème de l’économie numérique, comme le commerce en ligne, la consommation de médias numériques ou encore les paiements électroniques.

1 Bloomberg

2 En anglais : Initial Public Offering (IPO)

Les entreprises citées sont données à titre d’exemple et ne présentent pas un conseil en investissement ou une recommandation de la part d’AXA IM. Aucune garantie ne peut être donnée quant au succès de la stratégie Digital Economy. Les investisseurs peuvent perdre tout ou partie du capital qu’ils ont investi. La stratégie est soumise à certains risques, notamment les risques liés aux actions, aux marchés émergents, aux placements internationaux, aux placements ESG, et aux investissements dans des petites et micro-capitalisations ainsi que dans des classes d’actifs ou secteurs spécifiques.

Aucune garantie ne peut être donnée quant au succès de la stratégie Digital Economy. Les investisseurs peuvent perdre tout ou une partie du capital qu’ils ont investi. La stratégie est soumise à certains risques, notamment les risques liés aux actions, aux marchés émergents, aux placements internationaux, aux placements ESG, et aux investissements dans des petites et microcapitalisations ainsi que dans des classes d’actifs ou secteurs spécifiques.

Risques associés
Risque de perte du capital : risque de perte du capital investi.
Risques liés aux marchés émergents : les titres émergents peuvent être moins liquides et plus volatils que les titres émis sur des marchés développés.
Risques liés aux placement internationaux : les titres émis ou cotés dans différents pays peuvent nécessiter l’application de normes et réglementation différentes et peuvent être impactés par l’évolution des taux de change.
Risques inhérents aux investissements dans l’univers des petites et micro capitalisations : les titres des petites et micro capitalisations sont moins liquides.
Risque actions : Sur ces marchés le cours des actifs peut fluctuer selon les anticipations des investisseurs et entraîner un risque pour la valeur des actions. Le marché action a historiquement une plus grande variation des prix que celle des obligations. En cas de baisse du marché action, la valeur liquidative baissera. Risque lié aux critères ESG :L’intégration de critères ESG et de durabilité au processus d’investissement peut exclure des titres de certains émetteurs pour des raisons autres que d’investissement et, par conséquent, certaines opportunités de marché disponibles pour les fonds qui n’utilisent pas les critères ESG ou de durabilité peuvent être indisponibles pour le Compartiment, et la performance du Compartiment peut parfois être meilleure ou plus mauvaise que celle de fonds comparables qui n’utilisent pas les critères ESG ou de durabilité. La sélection des actifs peut en partie reposer sur un processus de notation ESG propriétaire ou sur des listes d’exclusion (« ban list ») qui reposent en partie sur des données de tiers. L’absence de définitions et de labels communs ou harmonisés intégrant les critères ESG et de durabilité au niveau de l’UE peut conduire les gérants à adopter des approches différentes lorsqu’ils définissent les objectifs ESG et déterminent que ces objectifs ont été atteints par les fonds qu’ils gèrent. Cela signifie également qu’il peut être difficile de comparer des stratégies intégrant des critères ESG et de durabilité étant donné que la sélection et les pondérations appliquées aux investissements sélectionnés peuvent, dans une certaine mesure, être subjectives ou basées sur des indicateurs qui peuvent partager le même nom, mais dont les significations sous-jacentes sont différentes. Les investisseurs sont priés de noter que la valeur subjective qu’ils peuvent ou non attribuer à certains types de critères ESG peut différer substantiellement de la méthodologie du Gestionnaire Financier. L’absence de définitions harmonisées peut également avoir pour conséquence que certains investissements ne bénéficient pas de régimes fiscaux préférentiels ou de crédits car les critères ESG sont évalués différemment qu’initialement envisagé. Risques inhérents à l’investissement dans des secteurs ou des classes d’actifs spécifiques : Certains Compartiments concentrent leurs investissements dans certaines classes d’actifs spécifiques Prospectus Page 152 sur 194 AXA World Funds (matières premières, immobilier) ou dans des sociétés de certains secteurs économiques (par ex., la santé, les biens de consommation et services de base, les télécommunications ou l’immobilier) et sont par conséquent exposés aux risques associés à la concentration des investissements dans ces classes ou secteurs. Ce type de stratégie les rend vulnérables en cas de baisse de valeur ou de liquidité de ces classes d’actifs ou secteurs

Avertissement

Investir sur les marchés présente des risques de perte en capital.

Ce document est exclusivement conçu à des fins d’information et ne constitue ni une recherche en investissement ni une analyse financière concernant les transactions sur instruments financiers conformément à la Directive MIF 2 (2014/65/UE) ni ne constitue, de la part d’AXA Investment Managers ou de ses affiliés une offre d’acheter ou vendre des investissements, produits ou services et ne doit pas être considérée comme une sollicitation, un conseil en investissement ou un conseil juridique ou fiscal, une recommandation de stratégie d’investissement ou une recommandation personnalisée d’acheter ou de vendre des titres financiers. Ce document a été établi sur la base d'informations, projections, estimations, anticipations et hypothèses qui comportent une part de jugement subjectif. Ses analyses et ses conclusions sont l’expression d’une opinion indépendante, formée à partir des informations disponibles à une date donnée. Toutes les données de ce document ont été établies sur la base d’informations rendues publiques par les fournisseurs officiels de statistiques économiques et de marché. AXA Investment Managers décline toute responsabilité quant à la prise d’une décision sur la base ou sur la foi de ce document. L’ensemble des graphiques du présent document, sauf mention contraire, a été établi à la date de publication de ce document. Du fait de sa simplification, ce document peut être partiel et les informations qu’il présente peuvent être subjectives. Par ailleurs, de par la nature subjective des opinions et analyses présentées, ces données, projections, scénarii, perspectives, hypothèses et/ou opinions ne seront pas nécessairement utilisés ou suivis par les équipes de gestion de portefeuille d’AXA Investment Managers ou ses affiliés qui pourront agir selon leurs propres opinions. Toute reproduction et diffusion, même partielles de ce document sont strictement interdites, sauf autorisation préalable expresse d’AXA Investment Managers. AXA Investment Rédacteur : AXA Investment Managers Paris – Tour Majunga – 6, place de la Pyramide – 92908 Paris La défense cedex. Société de gestion de portefeuille titulaire de l’agrément AMF N° GP 92-08 en date du 7 avril 1992 S.A au capital de 1 384 380 euros immatriculée au registre du commerce et des sociétés de Nanterre sous le numéro 353 534 506
MSCI: Ni MSCI ni aucune autre partie impliquée dans ou liée à la compilation, au calcul ou à la création des données MSCI ne fait aucune garantie ou représentation expresse ou implicite concernant ces données (ou les résultats à obtenir par leur utilisation), et toutes ces les parties déclinent expressément toutes les garanties d'originalité, d'exactitude, d'exhaustivité, de qualité marchande ou d'adéquation à un usage particulier en ce qui concerne l'une de ces données. Sans limiter aucun de ce qui précède, en aucun cas MSCI, l'une de ses filiales ou tout tiers impliqué ou lié à la compilation, au calcul ou à la création des données n'aura de responsabilité pour tout droit direct, indirect, spécial, punitif, consécutif ou autre. dommages (y compris la perte de profits) même si notifié de la possibilité de tels dommages. Aucune autre distribution ou diffusion des données MSCI n'est autorisée sans le consentement écrit exprès de MSCI.