Robotech

Stratégie Robotech - Amélioration des perspectives de la robotique industrielle mondiale sous l’impulsion de la demande des fabricants de véhicules électriques et de batteries

  • Les marchés actions internationaux ont fléchi en septembre
  • Nos valeurs japonaises du secteur de l’automatisation ont enregistré de solides performances
  • Nous avons ouvert une ligne sur Aveva, une société britannique de logiciels industriels

L’actualité

Les marchés actions internationaux se sont repliés en septembre sous l’effet de l’augmentation des cas de COVID en Europe et du climat d’incertitude créé par les élections américaines à venir. La performance de la stratégie Robotech reste satisfaisante jusqu’à présent en 2020 et la performance relative par rapport au marché actions dans son ensemble (MSCI AC World) a de nouveau été positive en septembre.

Les entreprises commenceront prochainement à publier leurs résultats du troisième trimestre et à annoncer leurs prévisions pour le reste de l’année. Nous anticipons une poursuite des améliorations en séquences dans la plupart des secteurs à mesure que l’activité économique se remet des perturbations survenues plus tôt dans l’année, mais les équipes de direction souligneront probablement la persistance des incertitudes pour le reste de l’année et jusqu’en 2021.

Positionnement et performance du portefeuille

Nos valeurs japonaises du secteur de l’automatisation ont enregistré de solides performances, avec une contribution positive de Daifuku, l’un des leaders des solutions d’entreposage automatisé, et de Keyence, spécialiste de la vision automatique et des capteurs. Les entreprises de robotique Fanuc et Yaskawa ont également affiché de meilleures performances. Avant l’épidémie de COVID-19, le cycle mondial de la robotique industrielle commençait à s’améliorer, la demande s’étant redressée après les perturbations suscitées par la guerre commerciale. Le coronavirus a bien entendu interrompu cette reprise naissante en début d’année, mais les perspectives semblent s’améliorer sous l’impulsion de la demande des fabricants de véhicules électriques et de batteries.Les entreprises du secteur automobile ont réalisé de bonnes performances, la demande de véhicules restant vigoureuse. Aptiv, un fournisseur de composants pour systèmes électroniques et de fonctions de sécurité automatisées pour véhicules, a réalisé de bonnes performances, tandis que dans le segment des semi-conducteurs, les entreprises davantage exposées au secteur automobile, telles qu’Infineon et Texas Instruments, ont surperformé leurs concurrents.

Après la scission réussie de son activité Santé en 2018, Siemens a poursuivi la restructuration de son portefeuille en procédant à la scission de son activité Énergie. Au fil du temps, Siemens continuera à réduire sa participation dans cette activité Énergie, de sorte que son coeur de métier deviendra l’unité opérationnelle Digital Industries, laquelle affiche de plus fortes marges et une croissance plus élevée.
En septembre, nous avons ouvert une ligne sur Aveva, une société britannique de logiciels industriels qui a annoncé l’acquisition transformatrice d’OSIsoft en août. Nous avons profité de la faiblesse des marchés observée en début de mois pour renforcer de manière sélective nos positions dans les fabricants de semi-conducteurs Microchip, Teradyne et NXP Semiconductors. Nous avons étoffé notre position dans TeamViewer, une société allemande de logiciels industriels spécialisée dans l’accès à distance et la connectivité avec un accent particulier sur les points de terminaison IdO comme les machines industrielles.

Perspectives

L’analyse des événements inédits intervenus au cours des 9 premiers mois de l’année 2020 nous amène à déceler des scénarios intéressants dans des domaines où l’adoption de technologies robotiques et d’automatisation est susceptible de s’accélérer suite aux perturbations provoquées par la COVID-19.
Les volumes dans le secteur du commerce électronique ont considérablement augmenté durant la période de confinement, ce dont les entreprises disposant d’une forte présence en ligne ont tiré parti, tandis que celles en retard sur ce plan ont été à la peine dans bien des cas. Bien que cette transition vers le commerce électronique soit en partie de nature temporaire, nous sommes convaincus que certaines habitudes de consommation changeront de façon permanente. Pour soutenir cette transition vers le commerce en ligne à l’avenir, nous anticipons des investissements considérables dans les plateformes logistiques et d’expédition, compte tenu du besoin des entreprises de renforcer leurs capacités dans ce domaine. Un vaste ensemble de fournisseurs de solutions d’automatisation devrait bénéficier de cet accroissement des dépenses d’investissement1.

On observe un déploiement rapide des stations de base 5G en Chine et dans le reste du monde, ce qui devrait favoriser l’adoption des nouveaux téléphones 5G dès leur lancement. Le développement de cette technologie stimulera également la vente d’équipements utilisés pour la fabrication de ces téléphones nouvelle génération (le secteur de l’électronique grand public est l’un des principaux acheteurs de robots industriels) et des différents semi-conducteurs utilisés dans les appareils reposant sur la 5G. À l’avenir, la généralisation de l’adoption de la 5G permettra d’améliorer la connectivité et la communication et donc le développement d’usines de plus en plus intelligentes et automatisées, mais aussi des véhicules connectés.

La perturbation des chaînes d’approvisionnement mondiales causée par la COVID-19 ainsi que les retombées antérieures de la guerre commerciale sino-américaine obligent les entreprises à repenser leur implantation industrielle et leur approvisionnement de composants essentiels. La reconfiguration des chaînes d’approvisionnement mondiales prendra un temps considérable, mais elle pourrait permettre une légère reprise des investissements aux États-Unis et en Europe, sachant par ailleurs que l’avantage sur le plan des coûts que les pays développés tirent de l’externalisation de la production dans les pays en développement diminue au fil des ans. Bien que nous n’envisagions pas de changements radicaux, les investissements nécessaires au rapatriement de la production s’accompagneront d’un recours accru aux technologies de robotique et d’automatisation qui devrait apporter un soutien à long terme à ce thème.
Les entreprises citées sont données à titre d’exemple et ne présentent pas un conseil en investissement ou une recommandation de la part d’AXA IM.

Risques associés

Risque de perte du capital : risque de perte du capital investi.
Risques liés aux marchés émergents : les titres émergents peuvent être moins liquides et plus volatils que les titres émis sur des marchés développés.
Risques liés aux placement internationaux : les titres émis ou cotés dans différents pays peuvent nécessiter l’application de normes et réglementation différentes et peuvent être impactés par l’évolution des taux de change.
Risques inhérents aux investissements dans l’univers des petites et micro capitalisations : les titres des petites et micro capitalisations sont moins liquides.
Risque actions : Sur ces marchés le cours des actifs peut fluctuer selon les anticipations des investisseurs et entraîner un risque pour la valeur des actions. Le marché action a historiquement une plus grande variation des prix que celle des obligations. En cas de baisse du marché action, la valeur liquidative baissera.

Risque lié aux critères ESG : L’intégration de critères ESG et de durabilité au processus d’investissement peut exclure des titres de cer

tains émetteurs pour des raisons autres que d’investissement et, par conséquent, certaines opportunités de marché disponibles pour les fonds qui n’utilisent pas les critères ESG ou de durabilité peuvent être indisponibles pour le Compartiment, et la performance du Compartiment peut parfois être meilleure ou plus mauvaise que celle de fonds comparables qui n’utilisent pas les critères ESG ou de durabilité. La sélection des actifs peut en partie reposer sur un processus de notation ESG propriétaire ou sur des listes d’exclusion (« ban list ») qui reposent en partie sur des données de tiers. L’absence de définitions et de labels communs ou harmonisés intégrant les critères ESG et de durabilité au niveau de l’UE peut conduire les gérants à adopter des approches différentes lorsqu’ils définissent les objectifs ESG et déterminent que ces objectifs ont été atteints par les fonds qu’ils gèrent. Cela signifie également qu’il peut être difficile de comparer des stratégies intégrant des critères ESG et de durabilité étant donné que la sélection et les pondérations appliquées aux investissements sélectionnés peuvent, dans une certaine mesure, être subjectives ou basées sur des indicateurs qui peuvent partager le même nom, mais dont les significations sous-jacentes sont différentes. Les investisseurs sont priés de noter que la valeur subjective qu’ils peuvent ou non attribuer à certains types de critères ESG peut différer substantiellement de la méthodologie du Gestionnaire Financier. L’absence de définitions harmonisées peut également avoir pour conséquence que certains investissements ne bénéficient pas de régimes fiscaux préférentiels ou de crédits car les critères ESG sont évalués différemment qu’initialement envisagé.

Risques inhérents à l’investissement dans des secteurs ou des classes d’actifs spécifiques : Certains Compartiments concentrent leurs investissements dans certaines classes d’actifs spécifiques Prospectus Page 152 sur 194 AXA World Funds (matières premières, immobilier) ou dans des sociétés de certains secteurs économiques (par ex., la santé, les biens de consommation et services de base, les télécommunications ou l’immobilier) et sont par conséquent exposés aux risques associés à la concentration des investissements dans ces classes ou secteurs. Ce type de stratégie les rend vulnérables en cas de baisse de valeur ou de liquidité de ces classes d’actifs ou secteurs.

Non destiné à une clientèle non professionnelle : ce document est exclusivement destiné aux investisseurs / clients professionnels, institutionnels, qualifiés, tels que définis par les lois et réglementations locales applicables. Sa circulation doit être restreinte en conséquence.

Les performances passées ne préjugent pas des performances actuelles ou futures, et les données de performance ou de rendement affichées ne tiennent pas compte des commissions et des coûts encourus lors de l'émission ou du rachat de parts. La valeur des investissements et les revenus qui en découlent peuvent baisser comme augmenter et les investisseurs peuvent ne pas récupérer le montant initialement investi. Les fluctuations des taux de change peuvent également affecter la valeur de leur investissement. En raison de cela et des frais initiaux qui sont généralement facturés, un investissement ne convient généralement pas en tant que détention à court terme. Ce document est exclusivement conçu à des fins d’information et ne constitue ni une recherche en investissement ni une analyse financière concernant les transactions sur instruments financiers conformément à la Directive MIF 2 (2014/65/UE) ni ne constitue, de la part d’AXA Investment Managers ou de ses affiliés une offre d’acheter ou vendre des investissements, produits ou services et ne doit pas être considérée comme une sollicitation, un conseil en investissement ou un conseil juridique ou fiscal, une recommandation de stratégie d’investissement ou une recommandation personnalisée d’acheter ou de vendre des titres financiers. Ce document a été établi sur la base d'informations, projections, estimations, anticipations et hypothèses qui comportent une part de jugement subjectif. Ses analyses et ses conclusions sont l’expression d’une opinion indépendante, formée à partir des informations disponibles à une date donnée. Toutes les données de ce document ont été établies sur la base d’informations rendues publiques par les fournisseurs officiels de statistiques économiques et de marché. AXA Investment Managers décline toute responsabilité quant à la prise d’une décision sur la base ou sur la foi de ce document. L’ensemble des graphiques du présent document, sauf mention contraire, a été établi à la date de publication de ce document. Du fait de sa simplification, ce document peut être partiel et les informations qu’il présente peuvent être subjectives. Par ailleurs, de par la nature subjective des opinions et analyses présentées, ces données, projections, scénarii, perspectives, hypothèses et/ou opinions ne seront pas nécessairement utilisés ou suivis par les équipes de gestion de portefeuille d’AXA Investment Managers ou ses affiliés qui pourront agir selon leurs propres opinions. Toute reproduction et diffusion, même partielles de ce document sont strictement interdites, sauf autorisation préalable expresse d’AXA Investment Managers. AXA Investment Rédacteur : AXA Investment Managers Paris – Tour Majunga – 6, place de la Pyramide – 92908 Paris La défense cedex. Société de gestion de portefeuille titulaire de l’agrément AMF N° GP 92-08 en date du 7 avril 1992 S.A au capital de 1 384 380 euros immatriculée au registre du commerce et des sociétés de Nanterre sous le numéro 353 534 506
MSCI: Ni MSCI ni aucune autre partie impliquée dans ou liée à la compilation, au calcul ou à la création des données MSCI ne fait aucune garantie ou représentation expresse ou implicite concernant ces données (ou les résultats à obtenir par leur utilisation), et toutes ces les parties déclinent expressément toutes les garanties d'originalité, d'exactitude, d'exhaustivité, de qualité marchande ou d'adéquation à un usage particulier en ce qui concerne l'une de ces données. Sans limiter aucun de ce qui précède, en aucun cas MSCI, l'une de ses filiales ou tout tiers impliqué ou lié à la compilation, au calcul ou à la création des données n'aura de responsabilité pour tout droit direct, indirect, spécial, punitif, consécutif ou autre. dommages (y compris la perte de profits) même si notifié de la possibilité de tels dommages. Aucune autre distribution ou diffusion des données MSCI n'est autorisée sans le consentement écrit exprès de MSCI.