Passer à la nouvelle interface du Fund Center

Label Euro Obligations

ISIN FR0010979922

Dernière VL 176,2500 EUR le 15/01/20

Panorama

Objectifs d'investissement

L'OPCVM est classé dans la catégorie suivante : «Obligations et autres titres de créance libellés en Euro». L'objectif de l'OPCVM est la recherche d'une performance annualisée après déduction des frais de gestion réels supérieure à l'indice FTSE EuroBIG All Maturities Total Return Gross en investissant dans des obligations libellées en euro émises ou garanties par un émetteur de la zone OCDE (dont la zone euro).

Risque

Profil de risque et de rendement

1 2 SRRI Value 3 4 5 6 7

Les données historiques, telles que celles utilisées pour calculer l'indicateur synthétique, pourraient ne pas constituer une indication fiable du profil de risque futur de l'OPCVM. La catégorie de risque associée à cet OPCVM n'est pas garantie et pourra évoluer dans le temps. La catégorie la plus faible ne signifie pas « sans risque ».

Pourquoi ce fonds est-il dans cette catégorie ?

L'OPCVM n'est pas garanti en capital. Il est investi sur des marchés et/ou utilise des techniques ou instruments, soumis à des variations à la hausse comme à la baisse pouvant engendrer des gains ou des pertes.

Risques additionels

Risque de crédit : risque que les émetteurs des instruments de dette détenus par l'OPCVM puissent faire défaut ou voir leur qualité de crédit se dégrader, pouvant entraîner une baisse de la valeur liquidative. Risque de contrepartie : risque d'insolvabilité ou de défaillance d'une contrepartie de l'OPCVM, pouvant conduire à un défaut de paiement ou de livraison. Impact de certaines techniques de gestion telles que la gestion de dérivés: certaines techniques de gestion comportent des risques spécifiques tels que risques de liquidité, de crédit, de contrepartie, risques liés aux sous-jacents, risques juridiques, de valorisation et opérationnels.Le recours à ces techniques peut également entraîner/impliquer un levier ayant pour conséquence une amplification des mouvements de marché sur l'OPCVM et pouvant engendrer des risques de pertes importantes.

Horizon d'investissement

Cet OPCVM pourrait ne pas convenir aux investisseurs qui prévoient de retirer leur apport avant 3 ans.

Principaux documents

Commentaire du gérant : 31/12/19

Le mois de décembre a vu une baisse des incertitudes. L’accord dit de « Phase 1 » entre les Etats-Unis et la Chine a été conclu (mais toujours pas signé) et les élections Générales au Royaume-Uni ont accouché d’une large majorité pour le parti Conservateur, enclenchant ainsi la phase de transition qui devrait durer jusque fin 2020. Les enquêtes de conjoncture valident la stabilisation de l’activité dans les principales économies. Les États-Unis et la Chine ont finalement annoncé un accord commercial dit de "Phase 1" qui a éliminé la perspective d'une augmentation des droits de douane sur 160 milliards de dollars d'importations chinoises prévue pour le 15 décembre. Les enquêtes menées dans le secteur manufacturier montrent de plus en plus des signes de stabilisation. De plus, le dernier chiffre des « payrolls » a réservé une surprise positive : l'emploi a affiché sa plus forte hausse mensuelle depuis janvier. Le chômage a ainsi reculé à 3,5 %, son plus bas niveau depuis cinq décennies et les salaires ont été révisés à la hausse à +3,2 % en octobre, avant de se stabiliser légèrement autour de +3,1 % en novembre. Conformément à nos attentes, la Réserve fédérale a laissé sa politique monétaire inchangée lors de sa dernière réunion de l'année et a tenu à préciser que sa politique demeurerait accommodante sauf " revirement majeur" de l’activité. Enfin, la politique américaine continue de créer des incertitudes. La Chambre des Représentants a voté la destitution mais cette dernière doit être validé par le Sénat, contrôlé par les Républicains. Ainsi, il parait peu probable que D.Trump soit destitué, à moins que l'opinion publique, qui a seulement légèrement évolué en faveur d’une destitution change complètement d’avis. En zone euro, les dernières données se sont améliorées même si elles restent faibles. L’indice PMI composite a légèrement progressé en décembre à 50.9 contre 50.6 en novembre. Dans le même temps, la contagion du secteur manufacturier au secteur domestique semble être en cours. Les PMI du secteur des services sont sur la bonne voie pour afficher leur plus faible moyenne trimestrielle depuis 2014, et la confiance des consommateurs vacille, les ménages s'inquiétant pour la sécurité de leur emploi. Du côté du commerce, l'administration américaine a laissé échapper la date limite du 13 novembre pour les droits de douane sur les automobiles, mais a plus récemment menacé d'imposer un droit de douane de 100 % sur les produits français d'une valeur totale de 2,4 milliards de dollar en réponse à la nouvelle taxe numérique française. Aucun changement de politique monétaire n’a été annoncé lors de la première conférence de C.Lagarde. Les dernières prévisions de l'Eurosystème ont justifié le plan d'assouplissement de la BCE de septembre avec une croissance qui resterait faible en 2020 à +1,1%. Parallèlement, l’inflation a été réhaussé à 1,1% en 2020 (+0,1pp), tandis que les prix continueraient de lentement progresser pour atteindre +1,6% en 2022. Enfin, la revue stratégique devrait commencer en janvier prochain et pourrait permettre de justifier une nouvelle fois une pause en 2020. Au Royaume-Uni, les élections ont reconduit B.Johnson dans ses fonctions, et ceci avec une majorité encore plus importante que ce que les sondages laissaient présager. Le Parti conservateur a ainsi obtenu 365 sièges (contre 318 en 2017), soit plus que le Parti travailliste (203 (262)). Le gouvernement devrait ainsi adopter le projet de loi sur l'accord de retrait et quitter l’UE avant l'expiration de la prolongation de l'article 50 le 31 janvier. Toutefois, l'incertitude autour du Brexit devrait persister, les conservateurs s'engageant à ne pas prolonger la phase de transition au-delà de fin 2020. Cette phase de transition doit éviter que les lois de l’OMC entrent directement en vigueur en laissant le temps de négocier de nouveaux accords commerciaux. L'engagement des conservateurs de ne pas prolonger cette transition avant le 1er juillet 2020 crée des incertitudes. Au Japon, le taux de croissance du PIB au 3ème trimestre a été révisé à la hausse lors de la deuxième estimation, passant de +0,2% à +1,8% (en rythme annuel). L'anticipation de la hausse de TVA a joué un rôle crucial. Néanmoins, la croissance devrait chuter au 4ème trimestre, comme le suggère les ventes au détail qui ont baissé de 14,4 % en octobre par rapport au mois précédent. Le gouvernement a approuvé une nouvelle relance budgétaire d'une valeur de 26000 Mds de Yen afin d’atténuer les impacts de la hausse de TVA et les dégâts causés par les typhons. La Banque du Japon, a quant à elle, maintenu le statut quo lors de sa dernière réunion de politique monétaire. Sur le fonds, nous sommes restés neutre en termes de duration par rapport à notre indicateur de référence au cours du mois. En termes d'allocation pays, nous restons relativement neutres sur l’Italie et l’Espagne. Sur les pays Core/Semi-Core, nous sommes également proches de la neutralité. Nous maintenons également une stratégie longue des points morts d’inflation européens sur le fonds. Concernant notre allocation d’actif, nous conservons notre surexposition sur le crédit, mais avons partiellement réduit cette exposition à la fois mais avec un biais plus marqué sur les corporates senior dont certaines valorisations ont atteint des niveaux particulièrement chers en amont de la réouverture du marché primaire de janvier. En parallèle, nous sommes par ailleurs légèrement sous-pondérés sur les dettes covered et proche de la neutralité sur les dettes quasi-souveraines.

Performance

Graphique de performance

Période

1 mois
3 mois
6 mois
1 an
3 ans
5 ans
8 ans
10 ans
YTD
Depuis le lancement

Date de début

Date de fin

Les chiffres cités ont trait aux années ou aux mois écoulés et les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures.

Indicateur de performance

Indice de référence Date de début Date de fin
- - -

Tableau de performance

Date de fin

Tableau de performance Performance nette Indice de référence Date de début Date de fin
- - - - -
1 mois - - - -
QTD - - - -
3 mois - - - -
6 mois - - - -
YTD - - - -
1 an - - - -
2 ans - - - -
3 ans - - - -
4 ans - - - -
5 ans - - - -
8 ans - - - -
10 ans - - - -
Depuis le lancement - - - -
1 an - - - -
2 ans - - - -
3 ans - - - -
4 ans - - - -
5 ans - - - -
8 ans - - - -
10 ans - - - -
Depuis le lancement - - - -

Tableau de risque

Date de fin

Tableau de risque Volatilité du fonds Benchmark volatility Risque relatif (tracking error) Ratio d'information Ratio de Sharpe Beta Alpha
1 mois - - - - - - -
QTD - - - - - - -
3 mois - - - - - - -
6 mois - - - - - - -
YTD - - - - - - -
1 an - - - - - - -
3 ans - - - - - - -
5 ans - - - - - - -
8 ans - - - - - - -
10 ans - - - - - - -
Depuis le lancement - - - - - - -

Valeur liquidative / Valeur nette d'inventaire

Date de début

Date de fin

Valeur liquidative / Valeur nette d'inventaire Date Actifs sous gestion du portefeuille
- - -

Valeur liquidative / Valeur nette d'inventaire

Date de la première valeur liquidative 22/07/02

Administration

Pays de distribution

Pays de distribution
France

Frais

Frais courants 1,00%

A propos du fonds

Devise EUR
Date de début 22/07/02
Classe d'actif FIXED INCOME
Fonds RI Oui
Autorité de tutelle Autorité des Marchés Financiers

Gestion du portefeuille

Gérant Johann PLE
Co-gérant Sunjay MULOT
Equipe de gestion MT Active FI Paris - Credit & Aggregate

Structure

Zone d'investissement Euro
Forme juridique FCP

Souscription et rachat

Les ordres de souscription et de rachat doivent parvenir auprès du dépositaire, chaque jour ouvré avant 14h00 (heure de Paris) et sont exécutés sur la base de la prochaine valeur liquidative. L'attention des porteurs de parts est attirée sur l'existence potentielle de délais de traitement supplémentaires du fait de l'existence d'intermédiaires tels que le conseiller financier ou le distributeur.La valeur liquidative de cet OPCVM est calculée sur une base quotidienne. Minimum de souscription initiale : 1 part

Documents