Notre cadre ESG et notre méthodologie de notation

1/ Comprendre les enjeux ESG

Bien qu’elle ait enregistré une forte croissance ces dernières années, l’intégration ESG pose encore plusieurs défis. La définition de normes, d’un système de notation et d’une terminologie ainsi que la qualité et la divulgation des données ESG demeurent des enjeux de taille. En l’absence de standardisation mondiale, il peut être difficile pour les investisseurs de comparer les offres ESG des différentes entreprises.

Comment abordons-nous ces défis chez AXA Investment Managers ?

Chez AXA Investment Managers, nous nous focalisons sur trois aspects des données : elles doivent être exactes, prospectives et standardisées (ce dernier point pour une agrégation et une communication facilitées à l’ensemble des parties prenantes).

Nous nous assurons que les cadres de données ESG sont validés par des professionnels de l’investissement et par la gestion des risques au sein de notre organisation. Afin d’impulser un changement systémique, les indicateurs ESG doivent être intégrés aux principaux indices et aux normes comptables, pour un reporting plus standardisé et, par conséquent, comparable. Les régulateurs ont également un rôle à jouer en encourageant les entreprises à divulguer les données liées aux enjeux ESG, en rendant les données ESG plus quantifiables et en sensibilisant la population sur l’importance des aspects ESG dans les décisions d’investissement.

girl holding plant

2/ Notre cadre quantitatif ESG

AXA IM s’emploie à renforcer l’intégration ESG en ne cessant d’étendre la couverture en termes de classes d’actifs, en développant la recherche ESG et les solutions de données disponibles pour les équipes d’investissement et en consolidant ses propres capacités de recherche internes.

Nous sommes convaincus de la nécessité d’un système de notation ESG afin de synthétiser toutes les informations en la matière et de faire le tri parmi des milliers d’émetteurs. Il s’agit du point de départ pour évaluer la qualité ESG d’un émetteur ou d’un portefeuille par rapport à son indice de référence ou à ses pairs.

Dans cette optique, nous avons conçu des méthodologies de notation exclusives, y compris pour les émetteurs privés et souverains, reposant sur un cadre commun fondé sur trois piliers : environnemental (E), social (S) et de gouvernance (G). Nous disposons également de méthodologies propriétaires pour les émetteurs immobiliers.

Principales dimensions de notre évaluation ESG des entreprises et des pays

 

man in forest

3/ Notre méthodologie de notation

Quelles sont nos méthodologies de notation ?

La méthodologie de notation des entreprises utilisée par AXA IM est conçue et gérée par l’équipe Investissement Responsable (IR). Nous utilisons des données ESG brutes portant sur les entreprises/pays des fournisseurs de recherches ESG et notre système de notation quantitative couvre plus de 8 100 sociétés et 100 pays, attribuant à chaque société/pays une note sur une échelle de 0 à 10.

Ce processus repose sur cinq étapes :

1/ Établissement du cadre

Le cadre est construit autour de trois piliers ESG, avec l’identification de deux facteurs pour chaque pilier.

2/ Fournisseurs de données

Nous passons au crible les fournisseurs de données ESG et sélectionnons les informations les plus pertinentes pour traiter les principaux enjeux identifiés dans le cadre.

3/ Note intermédiaire et note des facteurs

Nous agrégeons ensuite les notes obtenues à l’issue de ces deux premières étapes et évaluons la gravité des controverses et leur potentiel impact sur la note de la société ou du pays.

4/ Notes des piliers

L’univers d’investissement est divisé en 16 secteurs IR afin de mieux traiter les spécificités de chaque émetteur parmi ses pairs. Des pondérations sont appliquées aux facteurs spécifiques afin de calculer les notes des piliers pour chaque émetteur.

5/ Note ESG

L’univers d’investissement est divisé en quatre zones géographiques (Amérique du Nord / Asie-Pacifique développée, Europe développée / économies émergentes). Les notes ESG sont normalisées par région afin de pouvoir établir des comparaisons et faire des distinctions.

En outre, les professionnels de l’investissement disposent également d’un outil d’analyse affichant la note d’un émetteur et son historique.

Pour évaluer les émetteurs souverains, nous nous appuyons sur les indicateurs ESG publiés par des sources internationales reconnues. Nous distinguons les pays matures des pays en progression. Bien que nous utilisions les mêmes piliers ESG pour ces deux catégories, nous pouvons avoir recours à certains indicateurs spécifiques tenant compte du niveau de développement socioéconomique de ces pays.

En outre, des méthodologies de notation exclusives sont mises en œuvre pour certaines classes d’actifs alternatives, telles que les prêts immobiliers commerciaux, les infrastructures et les prêts à effet de levier.