Comment les ODD des Nations Unies s'intègrent-ils dans le paysage de l'investissement?

Adoptés en septembre 2015, les Objectifs de Développement Durable (ODD) des Nations Unies font grand bruit dans le monde de l’investissement responsable. Nous examinerons ici comment les ODD pourraient changer la donne en matière d’investissement d’impact.

A quoi correspondent les Objectifs de Développement Durable de l’ONU ?

Les 17 ODD s’inscrivent dans le cadre du Programme de Développement Durable à horizon 2030, adopté par les dirigeants de la planète pour mobiliser les efforts visant à mettre fin à la pauvreté, à lutter contre les inégalités sous toutes leurs formes et à protéger et préserver l’environnement naturel – y compris en luttant contre le changement climatique. Bien que les objectifs ne soient pas juridiquement contraignants, gouvernements, entreprises et société civile travaillent ensemble avec l’ONU à la mise en place de dispositifs spécifiques nécessaires à leur réalisation.

Les 17 objectifs sont indiqués ci-dessous :

Quelles sont les implications pour les détenteurs d’actifs et les investisseurs ?

Il y a trois grandes thématiques : mettre fin à la pauvreté, protéger la planète et assurer la prospérité pour tous, avec des objectifs spécifiques à atteindre à l’horizon 2030. Certains objectifs se prêtent mieux à l’investissement que d’autres, et c’est sur ces objectifs qu’un nombre croissant d’investisseurs disent vouloir axer leurs programmes d’investissement. Ces grands investisseurs élargissent le champ de leur stratégie IR au-delà de la gestion des risques ESG, cherchant également à contribuer de façon effective à la réalisation des ODD à travers leurs investissements.

Qui montre la voie ? 

En 2017, l’initiative « Positive Impact » du Programme des Nations Unies pour l’environnement a permis de construire un cadre de validation des investissements liés à ces enjeux sociaux et environnementaux. Nous avons également vu des détenteurs d’actifs néerlandais, réunis sous les auspices de la Banque centrale néerlandaise, s’engager à augmenter la part des investissements compatibles avec les ODD dans leur allocation.

Est-il difficile d’intégrer les ODD de l’ONU ? Quels sont les pièges à éviter ?

Le soutien des grands investisseurs internationaux et du monde des affaires est louable. C’est une nouvelle illustration de la diffusion de plus en plus large de l’intégration ESG (facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance) et de l’investissement d’impact. Cela ouvre cependant la voie à une forme de cynisme, si les investisseurs diluaient les ODD afin de pouvoir les associer à leurs investissements, sans être en mesure de démontrer la contribution significative et mesurable de ces investissements à relever les défis inhérents aux ODD.

L’investissement d’impact qui se concentre sur le financement d’activités et de projets conçus pour produire des impacts sociaux et environnementaux positifs et mesurables, est une stratégie d’investissement éprouvée en adéquation avec les ODD. Bien que cette stratégie ait principalement été déployée avec des actifs alternatifs, les ODD et les milliards de capital qui seront nécessaires pour les atteindre incitent les investisseurs à envisager sa mise en œuvre via des actifs cotés. La croissance du marché des green bonds (ou obligations vertes) montre comment entreprises et investisseurs peuvent travailler ensemble pour contribuer aux objectifs environnementaux des ODD, en particulier dans les domaines de l’énergie propre (ODD 7) et de l’action pour le climat (ODD 13). Les investisseurs sur les marchés réglementés peuvent y contribuer en investissant dans des entreprises qui apportent une contribution à certains aspects des ODD, par le biais de leurs produits, de leurs services et de la façon dont elles gèrent leurs activités. Ils peuvent aussi user de leur pouvoir d’influence en tant qu’investisseurs pour amener les entreprises à participer aux objectifs généraux des ODD.

Ensemble, apporteurs de capitaux, gérants et entreprises utilisant les capitaux, nous pouvons travailler dès aujourd’hui à la réalisation des objectifs du Programme de Développement Durable à l’horizon 2030.