Vision obligataire trimestrielle

Nos vues - T2 

Au 14 Avril 2021

   

 

Notre positionnement

Au 14 Avril 2021

Le premier trimestre a été marqué par l’évolution de la situation sanitaire et le rythme des campagnes de vaccinations dans le monde. Plusieurs pays ont dû faire face aux nouveaux variants du virus et ont imposé de nouvelles restrictions. Cela nous a poussé à revoir constamment nos anticipations de croissance. Les entreprises ont affiché des résultats meilleurs qu’attendus pour 2020 de manière générale.

Dans ce contexte, notre positionnement est le suivant :

  • Taux. Nous sous-pondérons la zone euro et les Etats-Unis. Nous gérons ces stratégies de manière active pour bénéficier des phases d’accélération sans être impacté par le portage négatif.
  • Inflation. Les effets de base, les tensions d’approvisionnement dans certains secteurs, les prix plus élevés du pétrole entre autres vont pousser l’inflation à la hausse. Nous pensons que cela sera significatif mais transitoire, avec une hausse limitée des points morts d’inflation. Nous sommes donc neutres sur ces derniers dans la zone euro et aux Etats-Unis.
  • Crédit. Nous conservons une vue constructive sur le crédit. Les facteurs techniques soutiennent la classe d’actifs. Même si les valorisations restent élevées, nous augmentons notre exposition au crédit étant donnée la taille des achats du PEPP.
  • Dette périphérique. Augmentation de notre surpondération sur l’Italie, l’Espagne et le Portugal, soutenus par les achats de la Banque centrale européenne.
  • Secteurs. Nous sommes positifs sur la dette subordonnée, qu’elle soit financière ou corporate. Notre allocation est neutre à sous-pondérée sur les secteurs défensifs, avec une préférence pour les transports par exemple.
  • Marchés émergents. La hausse des taux américains a eu un impact important sur la dette émergente et asiatique. Nous surpondérons l’Europe de l’Est et l’Asie et sous-pondérons nos allocations souveraines en Amérique Latine.

Vidéo trimestrielle

Marion Le Morhedec, Head of Active Fixed Income Europe & Asia chez AXA IM nous dresse un état des lieux des marchés obligataires au premier trimestre. Elle revient sur l’environnement de marché, l’orientation des portefeuilles, les choix d’investissement tactiques et nous dévoile ses principales convictions.